Un lycéen de Louviers tabassé et menacé par des inconnus armés de couteaux


Samedi 29 Mars 2014 à 14:50 l Actualisé Samedi 29 Mars 2014 - 15:45



Les smartphones, en particulier l'Iphone, sont très convoités par les agresseurs qui n'hésitent pas en employer la force pour s'en procurer un (Photo d'illustration)
Les smartphones, en particulier l'Iphone, sont très convoités par les agresseurs qui n'hésitent pas en employer la force pour s'en procurer un (Photo d'illustration)
Un lycéen, que l'on prénommera Damien*, a été victime de violences alors qu'il se trouvait à un arrêt de bus mardi 25 mars près du lycée Decrétot à Louviers.

Vers 16 heures, l'adolescent est abordé par un groupe de quatre individus. L'un d'eux lui demande de lui prêter son Iphone pour passer un coup de fil. Damien, qui comprend où il veut en venir, refuse catégoriquement.

L'un des agresseurs identifiés sur photo

Devant ce refus, deux membres du groupe surviennent et frappent le lycéen qui résiste à leurs assauts. C'est alors que deux autres sortent de leur poche chacun un couteau et menacent leur victime afin de la contraindre de donner son téléphone portable, ce qu'elle finit par faire. Puis, les agresseurs prennent la fuite.

Damien va raconter aux policiers ce qui vient de lui arriver. Il leur dit avoir reconnu l'un de ses agresseurs. Les enquêteurs lui présentent alors des photos de jeunes gens déjà fichés. Il en identifie un, un jeune majeur qui a déjà fait parler de lui. Le suspect est interpellé mercredi après-midi à Louviers.

De mystérieux messages

Son domicile est perquisitionné, mais on ne retrouve pas la trace de l'Iphone. En revanche, les enquêteurs saisissent un T-shirt vert qu'il portait au moment de l'agression et qui a été décrit par la victime.

L'exploitation du téléphone portable du mis en cause apporte des éléments intéressants pour l'enquête. Notamment, de mystérieux SMS au contenu assez explicite où le jeune homme échange avec un contact qui habite Paris par messages interposés. Il est question d'un besoin d'argent urgent et du partage de la vente d'un Iphone. 

L'agresseur présumé a été placé en garde à vue pour extorsion, menaces avec arme et violences volontaires, tandis que ses complices sont activement recherchés.

* Prénom d'emprunt








Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com