Un interne en médecine d'Evreux tué au volant de sa 2CV à Tourville-la-Rivière


Samedi 16 Février 2013 à 11:30 l Actualisé Mardi 19 Février 2013 - 12:42



Nicolas, interne en médecine a trouvé la mort ce samedi matin sur la route, à Tourville-la-Rivière (Seine-Maritime). Le jeune homme se rendait à son travail au service des urgences du centre hospitalier d'Evreux, lorsque pour une cause indéterminée il a été victime d'un grave accident de la circulation.

Il était environ 5 h 45, quand les services de police ont été avisés. Une Citroën 2CV conduite par un homme de 29 ans, venait de percuter violemment un mur après avoir traversé le rond-point aménagé et formé par les routes départementales 7 et 13, à proximité de l'ancienne caserne des sapeurs-pompiers de Tourville.

Incarcéré dans sa voiture

Le conducteur était seul à bord, enchevêtré dans un amas de tôle. Il a dû être désincarcéré.

Grièvement blessé, des automobilistes de passage, nous signale un lecteur, lui ont porté assistance en attendant l'arrivée des sapeurs-pompiers puis du médecin du SAMU. Les secours ont tenté longuement de le réanimer sur place en lui prodiguant des massages cardiaques. Des efforts vains, le jeune homme est décédé peu après 10 heures.

Une enquête est ouverte par la brigade des accidents et délits routiers (BADR) afin de déterminer les circonstances de cet accident. Selon les premières constatations, la route était sèche et il y avait un peu de brouillard à cet endroit.

Beaucoup d'émotion

La mort de Nicolas, dont le père est médecin dans l'Eure, suscite beaucoup de réactions et d'émotion.

Le jeune homme était "un étudiant en médecine très apprécié de ses collègues futurs médecins ostéopathes", commente en substance un de ses confrères (lire ci-dessous). "Il restera pour nous le jeune médecin compétent et enthousiaste".
Le drame s'est produit à ce rond-point, juste à côté de l'ancienne caserne des pompiers de Tourville (Capture d'écran Google Maps)
Le drame s'est produit à ce rond-point, juste à côté de l'ancienne caserne des pompiers de Tourville (Capture d'écran Google Maps)








Réagissez à cet article

1.Posté par Moreau Gilles le 19/02/2013 07:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Hommage à Nicolas, étudiant en médecine très apprécié de ses collègues futurs médecins ostéopathes du GrOM et du GEOPS de DIJON et de LYON. il restera pour nous le jeune médecin compétent et enthousiaste. Les confrères de ces groupes de Médecine Manuelle Ostéopathie présentent à sa famille et à ses proches leurs condoléances attristées.

2.Posté par leherpeur marie christine le 27/02/2013 02:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Avec charlotte et M.H nous avons eu la joie de partager un repas avant qu'il s envole pour son super voyage vers la Roumanie. OUi nous perdons quelqu'un en qui on pouvait faire confiance Nous pensons beaucoup à sa famille

3.Posté par oblet le 06/03/2013 14:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Navrant, à 29 ans alors qu'il se consacrait à soigner ses semblables ...
Que penser de nos ingenieurs des ponts et chaussée ou je ne sais qui d'autre,
qui, pour je ne sais quelle raison obscure, installent des murs, soit disant "déco" au milieu des ronds points.
Une motte de terre, quelques arbustes et ce jeune homme serait encore vivant !!!
C'est bien triste et forcément la faute de personne ..... et bien moi j'en doute.
Toute ma sympathie (bien dérisoire) à la famille de Nicolas.
Frédéric Oblet

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com