Publicité.



Un homme tué à coups de couteau retrouvé chez lui hier soir à Saint-Pierre-lès-Elbeuf


Publié le Jeudi 25 Septembre 2014 à 11:17 l Actualisé le 25/09 - 20:27


La victime habitait dans un appartement du rez-de-chaussée d'un immeuble de résidence de l'Oison, à l'entrée de la rue Claude Monet, à Saint-Pierre-lès-Elbeuf (@Google Maps)
La victime habitait dans un appartement du rez-de-chaussée d'un immeuble de résidence de l'Oison, à l'entrée de la rue Claude Monet, à Saint-Pierre-lès-Elbeuf (@Google Maps)
Un homme âgé de 40 ans, Farid Akli, a été découvert mort à son domicile dans la résidence de l'Oison, à l'entrée de la rue Claude Monet a Saint-Pierre-les-Elbeuf (Seine-Maritime). Il a été tué d'au moins une dizaine de coups de couteau, selon nos informations. Un suspect, une connaissance de la victime, a été interpellé aujourd'hui en début d'après-midi.

C'est un ami du quadragénaire inquiet de plus avoir de nouvelles de lui depuis plusieurs jours qui a fait la macabre découverte hier soir mercredi un peu avant 20 heures. Voyant qu'un volet de l'appartement, au rez-de-chaussée, était rabattu et que la fenêtre était grande ouverte, il a pénétré a l'intérieur et a découvert son ami allongé dans le le couloir d'entrée et baignant dans son sang.

Des plaies au crâne et au cou

Immédiatement alertée, via le 17, une patrouille de police-secours d'Elbeuf s'est rendue sur place et a constaté que la victime était décédée et avait au niveau du crâne et du cou deux plaies apparentes ainsi que plusieurs plaies sur  tout le corps provoquées par une arme blanche, très certainement un couteau. L'arme du crime n'avait pas été retrouvée ce jeudi matin. Aucun désordre n'a été constaté dans le logement.

La mort remonterait à plusieurs heures, peut-être à la nuit précédente.  Une autopsie a été ordonnée par le parquet de Rouen, afin de déterminer les causes de la mort. Des analyses toxicologiques devraient être réalisées en vue de vérifier si l'homme était sous l'emprise d'alcool ou de drogue.

Inconnu des services de police et de la justice

Farid Akli n'était pas connu ni de la justice ni des services de police. Il s'était installé dans ce petit appartement de la résidence de l'Oison au début de l'été dernier. 

L'enquête a été confiée par le parquet de Rouen au service régional de police judiciaire.

L'identité judiciaire a procédé dès hier soir à des relevés d'indices et de traces génétiques sur la scène de crime. Les proches de la victime ainsi que les voisins et amis devraient être entendus dans la journée.





EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE