Publicité.



Un homme égorgé dans un parc public ce soir près de Rouen : l'auteur s'est constitué prisonnier


Publié le Samedi 25 Janvier 2014 à 22:31 l Actualisé le 27/01 - 11:23


Le corps de la victime a été découvert ce samedi soir dans un parc public en bordure de la rue du Général de Gaulle, au Houlme, dans la banlieue de Rouen (@Google Maps)
Le corps de la victime a été découvert ce samedi soir dans un parc public en bordure de la rue du Général de Gaulle, au Houlme, dans la banlieue de Rouen (@Google Maps)
SEINE-MARITIME - Le corps ensanglanté d'un homme a été découvert par une passante ce samedi 25 janvier, vers 20 heures, dans un parc municipal situé tout près de la mairie du Houlme. Il portait, au niveau de la gorge et du cou, de nombreuses plaies profondes provoquées par une lame de couteau. Son agresseur l'a également frappé « avec une extrême violence » à la tête, comme en témoigne les ecchymoses relevées sur le visage tuméfié et à la bouche. Sous la violence des coups, il a perdu ses dents. Les secours  n'ont rien pu faire pour le réanimer. Le décès a été constaté par le médecin du Samu.

La victime a été formellement identifiée par des membres de la famille venus sur place. « Parti faire quelques courses dans un supermarché voisin, ils étaient inquiets de ne pas le voir rentrer, alors quand ils ont remarqué la présence des pompiers et de la police, ils ont tout de suite eu un mauvais pressentiment », a confié une source proche de l'enquête à InfoNormandie.com.  L'homme était âgé de 32 ans et résidait au Houlme, dans une résidence proche du lieu où son corps a été retrouvé.

Il se constitue prisonnier à Pont-de-l'Arche

L'auteur présumé des coups de couteau, âgé de 34 ans et originaire d'Igoville, dans l'Eure, s'est livré de lui-même, sur les conseils de son frère, à la brigade de gendarmerie de Pont-de-l'Arche dans la soirée. « Il était couvert de sang et avait en sa possession l'arme du crime, un couteau », selon nos informations. Il devait être récupéré par les policiers rouennais afin d'être placé en garde à vue et interrogé par les enquêteurs de la permanence judiciaire à l'hôtel de police de Rouen.

Pour l'heure, on ignore le mobile ainsi que les circonstances de ce drame. Les deux hommes ne semblaient pas se connaître. La victime a-t-elle été victime d'un crime crapuleux ? Sur les lieux, les enquêteurs ont retrouvé trois téléphones portables dont la provenance semble douteuse.






EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE