Une information judiciaire a été ouverte par le parquet de Rouen afin de faire toute la lumière sur une violente agression, dont la victime est un homme de 26 ans, domicilié à Vernon, dans l'Eure. Deux des auteurs ont été interpellés et placés en détention provisoire.

Un habitant de Vernon frappé à coups de bouteilles à Rouen : ses agresseurs sont interpellés


Mardi 5 Janvier 2016 à 11:30 l Actualisé Mardi 5 Janvier 2016 - 13:55



L'agression s'est déroulée rue des Carmes, dans le centre-ville de Rouen
L'agression s'est déroulée rue des Carmes, dans le centre-ville de Rouen
Les faits se déroulent dans la nuit du 1er janvier vers 2h45. La brigade canine est prévenue par un témoin qu'un homme est allongé sur un trottoir de la rue des Carmes, dans le centre-ville de Rouen, et saigne abdondamment au niveau de la tête et du visage. Ce témoin des faits, âgé de 25 ans, indique que la victime a été agressée et frappée à coups de bouteille sur la tête et rouée de coups de pied à terre, par cinq individus. Il précise encore que les agresseurs ont pris la fuite par la rue Beauvoisine.

Traces de sang sur ses chaussures

Les policiers vont sur place et constatent en effet que la victime, un homme de 26 ans demeurant à Vernon (Eure) est mal en point. Les sapeurs-pompiers interviennent pour prendre en charge le blessé et le transporter au CHU de Rouen.

Le témoin donne une description précise de deux des agresseurs. La brigade canine le lance aussitôt à leur recherche. Un peu plus loin, rue Morand, dans le secteur du musée des Beaux-Arts, la patrouille repère un groupe d'individus, dont deux correspondent au signalement. Il s'agit de deux jeunes gens nés en 1997, l'un demeure à Petit-Quevilly, l'autre (en état d'ivresse) à Déville-lès-Rouen, dans la banlieue de Rouen.  Le premier ne peut expliquer alors la provenance de traces de sang sur ses chaussures. Tous les deux sont interpellés après avoir été formellement identifiés par le témoin.

Incarcérés à la maison d'arrêt de Rouen

La victime des violences est ressortie du CHU sans attendre d'être entendue par les enquêteurs. De retour chez lui, le jeune homme a dû être réhospitalisé à Vernon. Il a subi une intervention chirurgicale à une main et a été soigné notamment pour un nez cassé. Le médecin lui a prescrit 8 jours d'ITT (interruption de travail).

Déférés dimanche devant le magistrat de permanence au parquet de Rouen, les deux agresseurs ont été incarcérés à la maison d'arrêt de Rouen. Une information judiciaire a été ouverte au cabinet d'un juge d'instruction qui a délivré une commission rogatoire aux policiers de la brigade criminelle afin qu'ils puissent poursuivre leurs investigations. Il s'agit maintenant d'identifier les trois autres auteurs de cette agression.








Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com