L'homme en cavale et ses deux complices ont été retrouvés (et arrêtés) à Conflans-Sainte-Honorine. Tous totalisent entre 30 et 40 condamnations !

Un détenu de la prison de Poissy s'évade au cours d'une sortie à vélo !


Jeudi 16 Juin 2016 à 22:14 l Actualisé Vendredi 17 Juin 2016 - 14:17



Un détenu de la centrale de Poissy, incarcéré pour vol en bande organisée, était activement recherché dans la soirée d'hier jeudi dans les environs de Saint-Germain-en-Laye  puis de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines). L'individu, âgé de 32 ans dont l'évasion a été signalée vers 17h30 par un surveillant de la prison, a pris la clé des champs à la faveur d'une permission de sortie à VTT dans le parc du château de Saint Germain en Laye.
"Il aurait profité d’une crevaison de son vélo et d’une pause boisson pour prendre la fuite en courant et regagner un véhicule Renault Clio où des complices l’attendaient", raconte une source proche de l'enquête.
Un plan de recherches a été immédiatement déployé sur la base des éléments recueillis par les services de police. C'est ainsi que la Renault Clio a été repérée en direction du Val d'Oise et a pu être être interceptée. Deux suspects, qui étaient à bord, dont le détenu en cavale, ont été interpellés.

Chien pisteur et hélicoptère

Les recherches pour retrouver le troisième homme se sont poursuivies tard dans la soirée avec le concours d'un chien pisteur et d'un hélicoptère de la gendarmerie dans le secteur de Conflans-Sainte-Honorine. L'individu recherché a été finalement interpellé vers 23h30, par un équipage de la brigade anti-criminalité (BAC) alors qu'il tentait de prendre la fuite au guidon d'un vélo dérobé au niveau de la gare de Conflans-Sainte-Honorine. 

Après audition, le détenu a regagné sa cellule à la maison centrale de Poissy, où il est incarcéré pour vol en bande organisée et 84 faits délictuels. Ses deux complices ont été placés en garde à vue, pour complicité de tentative d'évasion. Il s'agit de deux individus âgés de 25 et 26 ans originaires de Sarcelles (Val d'Oise) et de Bobigny (Seine-Saint-Denis). Tous deux sont connus très défavorablement des services de police et de la justice : le premier totalise l'inscription de 38 faits, le second 37 au TAJ (traitement d'antécédents judiciaires).








Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com