Publicité.



HAUTE-NORMANDIE. Pendant près de 18 mois, les gendarmes de Seine-Maritime et de l'Eure ont enquêté sur un couple soupçonné de vol aggravé et d'escroqueries. Les suspects utilisaient un chéquier volé pour acheter des voitures sur Internet.

Un couple de l'Eure achetait des véhicules sur Internet et les payait avec un chéquier volé


Publié le Jeudi 24 Septembre 2015 à 16:58 l Actualisé le 25/09 - 13:33


Illustration. L'enquête qui a duré près de 18 mois a mobilisé plusieurs unités de gendarmerie de l'Eure et de Seine-Maritime
Illustration. L'enquête qui a duré près de 18 mois a mobilisé plusieurs unités de gendarmerie de l'Eure et de Seine-Maritime
Les faits remontent à près de dix-huit mois. Le 25 avril 2014, précisément, un coffre fort est dérobé lors d'un vol par effraction commis dans le magasin Carrefour-market de Duclair (Seine-Maritime).

Les investigations réalisées sur commission rogatoire d'un juge d'instruction rouennais permettent d'établir que le véhicule utilisé par les auteurs fait partie d'un lot de six voitures acheté sur Internet à partir d'un chéquier déclaré comme étant volé.

Deux suspects arrêtés dans l'Eure

Un couple - l'homme est âgé de 26 ans, la femme de 28 ans - domicilié dans l'Eure est alors mis en cause et interpellé par la brigade des recherches de la compagnie de gendarmerie d'Yvetot et la communauté de brigades de Duclair. Les deux suspects sont placés en garde à vue, lundi 21 et mardi 22 septembre dernier. Ils sont alors entendus pour vol aggravé, escroquerie et usurpation de plaques.

A l'issue des auditions, ils sont laissés libres et la procédure est adressée au magistrat en charge du dossier en vue des suites à donner.

Cette enquête qui a nécessité plus d'un an de recherches et d'investigations a mobilisé plusieurs unités de gendarmerie, notamment celle de la brigade des recherches (BR) d'Evreux, les techniciens en investigations criminelles de la cellule d'identification criminelle du groupement de gendarmerie de l'Eure.

Les brigades des recherches (BR) et les pelotons de surveillance et d'intervention de la gendarmerie (PSIG) de la compagnie Evreux et Yvetot , ainsi que l'équipe cynophile et le groupe stupéfiants du commissariat de police d'Evreux ont prêté leur concours lors des interpellations.





Réagissez à cet article

1.Posté par Antoine27 le 24/09/2015 21:28 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Remis en liberté, rien d'étonnant ! Un fumeur de chichon serait dejà à l'ombre...

2.Posté par Superman le 24/09/2015 21:33 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La délinquance en col blanc n'a jamais été vraiment sanctionnée. Plein d'exemples en magasin, mais bon

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE