Publicité.



Normandie.

Un cargo à la dérive après une avarie sur son moteur au large de Cherbourg


Publié le Vendredi 18 Novembre 2016 à 21:29 l Actualisé le 18/11 - 23:15


En début de soirée, le remorqueur d'intervention, d'assistance et de sauvetage l'Abeille Liberté a confirmé qu'il ne subsiste plus aucun risque (Photo@Marine nationale)
En début de soirée, le remorqueur d'intervention, d'assistance et de sauvetage l'Abeille Liberté a confirmé qu'il ne subsiste plus aucun risque (Photo@Marine nationale)
Un cargo battant pavillon italien, le Grande Francia, a dû solliciter l'intervention des autorités maritimes, ce vendredi en fin d'après-midi, victime d'une avarie à 14 milles marins au nord de Cherbourg (environ 25 km), suite à un problème moteur.

Les guetteurs sémaphoriques de la vigie du Homet (Marine nationale) confirment, dans le même temps, au Centre des opérations maritimes (COM) de la Préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord, la dérive du cargo.

Le cargo dérivait

Ce navire, d'une longueur de 214 mètres, transportant des véhicules et des conteneurs, a subi une avarie machine (présence d'eau dans le circuit de carburant), et n'était plus maître de sa manœuvre. Le cargo dérivait, en direction des côtes à une vitesse de 4,5 noeuds. "La taille du cargo, conjuguée à une météo défavorable, accélérait sa dérive", observe-t-on à la préfecture maritime. 

Immédiatement, le Centre des opérations maritimes (COM) a demandé au remorqueur d'intervention, d'assistance et de sauvetage (RIAS) Abeille Liberté, alors en alerte à quai à Cherbourg, de se porter au contact du navire afin de lui porter assistance. Par ailleurs, le Préfet maritime a mis en demeure l'armateur du navire afin qu'il prenne toutes les mesures nécessaires pour faire cesser le danger. 

Plus aucun risque

Sur place, deux officiers du remorqueur sont montés à bord du navire pour évaluer la situation de la propulsion. Après investigations et réparations, le cargo a indiqué reprendre sa route par ses propres moyens. Il est alors à 5 milles marins (environ 8 km) des côtes.

Il fait cap au nord-est sous l'escorte de l'Abeille Liberté, qui s'est "assuré ainsi de la pérennité des réparations et reste en mesure d'intervenir en cas de nouvelle avarie", précisent les autorités maritimes.

En début de soirée, l'Abeille Liberté a confirmé qu'il ne subsiste plus aucun risque.





EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE