Un bijoutier du Havre roué de coups à son domicile par des malfaiteurs qui s'en prennent aussi à sa famille


Mercredi 30 Avril 2014 à 20:57 l Actualisé Mercredi 30 Avril 2014 - 23:54



Deux des malfaiteurs présumés ont été interpellés en un temps record. Leurs complices, en fuite,  sont identifiés et activement recherchés (Photo d'illustration : @DGPN/SICoP
Deux des malfaiteurs présumés ont été interpellés en un temps record. Leurs complices, en fuite, sont identifiés et activement recherchés (Photo d'illustration : @DGPN/SICoP
SEINE-MARITIME. Les auteurs présumés d'un vol à main armée avec violences commis au domicile d'un bijoutier à Octeville-sur-Mer sont sous les verrous. Deux d'entre eux, considérés comme les principaux auteurs, ont été interpellés dès le lendemain par les policiers de la Sûreté urbaine du Havre.
 
Les faits remontent à samedi 26 avril vers 10 heures. Quatre individus, encagoulés, gantés et armés font irruption, à Octeville-sur-Mer, dans la propriété d'un bijoutier du Havre. Le commerçant s'apprête à monter dans sa voiture pour partir. Brusquement, les malfaiteurs surgissent et le menacent avec leurs armes.

Ils voulaient le coffre-fort

Le commando n'a semble-t-il qu'une idée en tête : faire main basse sur le contenu du coffre-fort. Les braqueurs veulent savoir où il. Le bijoutier refuse de répondre. Il est jeté à terre et roué de coups. Tandis que deux des inconnus le tiennent en respect, les deux autres pénétrent dans la maison. Ils menacent cette fois l'épouse du commerçant et leur fille.

Mais tout se précipite, lorsqu'un membre de la famille des victimes arrive inopinément et que le signal d'alarme de la demeure se déclenche. Les braqueurs prennent alors la suite dans une Golf. L'un des individus a le temps d'arracher la montre Rolex du bijoutier.

Ils nient les faits, malgré les preuves

Des témoins, intrigués par ce remue-ménage, ont entre-temps appelé police-secours. La fille des victimes, bien que choquée, a la présence d'esprit de composer le 17 pour signaler les faits. Le centre de commandement et d'information (CIC), basé à l'hôtel de police de Rouen, diffuse à toutes les patrouilles un message radio de recherches avec la décription des malfaiteurs. 

Ces derniers ne sont pas retrouvés immédiatement, mais un certain nombre d'éléments recueillis par les enquêteurs permettent de localiser la Golf, dans le quartier de Bléville. Le propriétaire du véhicule est alors identifié et interpellé dans l'après-midi, avec un autre suspect. Les deux hommes nient toute implication dans ce braquage. Ils lâchent toutefois deux noms aux enquêteurs, les noms de ceux qui étaient censés avoir utilisé la Golf ce matin là.


Interpellés, mis en examen et écroués

Ces deux suspects sont interpellés le lendemain matin, dimanche, à leur domicile. L'un est âgé de 21 ans, l'autre de 22 ans. Ils sont originaires du quartier de Bléville et bien connus des services de police et de la justice. Placés en garde à vue, les deux individus n'ont rien reconnu lors de leur audition malgré les preuves accumulées contre eux par les enquêteurs.

Ils ont été déférés au palais de justice du Havre et mis en examen pour vol à main armée avec violences par un juge d'instruction. Ils ont été placés en détention provisoire. Une information judiciaire a été ouverte par le parquet.

Les complices activement recherchés 
 
L'enquête confiée à la Sûreté urbaine du Havre se poursuit sur commission rogatoire. L'objectif n°1 des policiers est de retrouver les deux complices en fuite, deux jeunes gens d'une vingtaine d'années qui ont été identifiés.

Par mesure de précaution, un SMS "alerte commerces" a été expédié aux commerçants, en particulier aux bijoutiers de la région, pour les prévenir du braquage et les mettre en garde au cas où un inconnu tenterait de leur revendre une montre Rolex. 








Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com