Un automobiliste en garde à vue après la mort suspecte d'un enfant à vélo à Saint-Pierre-en-Val


Mardi 21 Octobre 2014 à 18:50

Un suspect a été placé en garde à vue dans les locaux de la gendarmerie du Tréport dans l'enquête sur la mort d'un enfant de 10 ans à Saint-Pierre-en-Val (Photo d'illustration)
Un suspect a été placé en garde à vue dans les locaux de la gendarmerie du Tréport dans l'enquête sur la mort d'un enfant de 10 ans à Saint-Pierre-en-Val (Photo d'illustration)
Un automobiliste a été placé en garde à vue à la gendarmerie du Tréport dans le cadre de l'enquête sur la mort d'un enfant de 10 ans à Saint-Pierre-en-Val (Seine-Maritime).

Le suspect, âgé de 26 ans, a été interpellé hier lundi en début d'après-midi. Au cours de son audition, il a reconnu avoir "eu un contact avec l'enfant" qui a été retrouvé sans vie à côté de son vélo rue du Fresne à quelques centaines de mètres du domicile de ses parents, vendredi 17 octobre vers 18h45.

L'homme qui était au volant de sa voiture a-t-il percuté accidentellement l'enfant ? Tous les éléments ne sont pas encore réunis pour l'affirmer. La procureure de la République de Dieppe, Valérie Cadignan, reste donc prudente.

"Les investigations sont en cours, indique la magistrate à infoNormandie. Il faut que nous déterminions les circonstances de l'accident. Il faut aussi confronter les faits et les déclarations de cet homme pour voir si cela est plausible".

Un scanner et une autopsie du corps de la petite victime vont être pratiqués ce mercredi dans la matinée. Les résultats devraient apporter des éléments déterminants quant à l'origine du décès du jeune garçon.

La piste d'une fourgonnnette blanche

Le drame s'est déroulé sans témoin occulaire. L'enfant a été découvert par des habitants de la rue, gisant à côté de son vélo. Il était inconscient mais encore en vie lorsque les premiers secours sont arrivés sur place. Les sapeurs-pompiers ont alors tenté de le ranimer en pratiquant des massages cardiaques. En vain. 

L'enquête confiée à la gendarmerie du Tréport s'avérait difficile. Le petit garçon pouvait s'être blessé mortellement en tombant de vélo. Il pouvait aussi avoir été fauché par une voiture.

Dès lors, les enquêteurs ont lancé un appel à témoin pour tenter de recueillir d'éventuels témoignages. D'autant que la mère de la petite victime qui faisait un jogging avec une amie avait signalé avoir vu une fourgonnette blanche. Cette piste a été abandonnée après l'audition du propriétaire de ce véhicule qui a été mis hors de cause.

Un témoignage capital

C'est finalement un témoignage spontané (et capital) qui a relancé l'enquête. Un témoin s'est souvenu d'avoir vu passer ce soir là rue du Fresne un automobiliste qu'il connaissait et qui habite dans le secteur. Considéré alors comme le témoin n°1, ce dernier a été placé en garde à vue. Selon nos informations, il n'aurait pas reconnu explicitement avoir percuté avec sa voiture le petit garçon à vélo. 

Ce mardi soir, son audition se poursuivait, de même que les investigations techniques et scientifiques. La voiture du mis en cause a été minutieusement examinée : des traces de choc seraient en toute hypothèse un élément déterminant. 

Valérie Cadignan attend d'avoir tous ces éléments pour éventuellement se prononcer sur le chef de mise en examen (homicide involontaire, délit de fuite et non assistance à personne en danger). Le suspect devrait être déféré au palais de justice de Dieppe ce mercredi en début d'après-midi. 
 














Publicité.











PUBLICITE








PUBLICITE










Suivez-nous sur Facebook