Un homme de 27 ans a été condamné à un an de prison ferme et écroué à la maison d'arrêt de Bois-d'Arcy. Chez lui, à Vélizy-Villacoublay, les policiers ont saisi 52 pieds de cannabis en culture et dix autres en cours de séchage. L'argent provenant du trafic était blanchi sur les comptes de sa compagne et de sa mère.

Un Yvelinois cultivait des pieds de cannabis chez lui : le trafic lui aurait rapporté 60.000 €


Mardi 24 Février 2015 à 16:20 l Actualisé Mercredi 25 Février 2015 - 10:24



Les policiers ont saisi dans l'appartement des plants de cannabis et toute l matériel nécessaire à leur culture (Photo @DDSP78)
Les policiers ont saisi dans l'appartement des plants de cannabis et toute l matériel nécessaire à leur culture (Photo @DDSP78)
Belle prise pour la brigade des stupéfiants de la sûreté départementale des Yvelines. Au terme d'une enquête qui a duré moins d'un mois, les policiers versaillais sont parvenus à démanteler le réseau d'un producteur et fournisseur de cannabis, dans la région de Versailles (Yvelines).

Tout est parti d'un renseignement anonyme. Le 20 janvier dernier, les enquêteurs des stup' sont mis sur la piste d'un habitant de Vélizy-Villacoublay : l'homme, âgé de 27 ans, se livrerait à un trafic de stupéfiants. Il cultiverait lui-même, dans son appartement, du cannabis qui servirait à alimenter un réseau essentiellement de consommateurs.

Ecoutes téléphoniques et surveillance

Dès lors, une enquête préliminaire est ouverte sous le contrôle d'un magistrat du parquet de Versailles. Les policiers procèdent alors à des interceptions téléphoniques, mettent en place des surveillances physiques et des filatures du suspect mais aussi de sa compagne, âgée de 25 ans.

Parallèlement, les comptes bancaires du trafiquant présumé sont épluchés. Il apparait ainsi que ce dernier utilise les comptes bancaires de sa mère, une femme de 48 ans domiciliée à Poissy et de sa compagne "pour blanchir le chiffre d'affaires de sa revente". 

52 pieds de cannabis dans l'appartement

La brigade des stupéfiants ayant recueilli suffisamment d'éléments peut passer à la deuxième phase, c'est-à-dire à l'interpellation du suspect et de sa concubine.

C'est ainsi que mardi 17 février, aux premières heures de la matinée, les policiers de la Sûreté départementale et du Groupe d'intervention régional (Gir78) se présentent au domicile du couple. Sans être véritablement surpris, dans les pièces de l'appartement, ils découvrent 52 pieds de cannabis en cours de culture, 10 pieds en cours de séchage et 44 grammes de résidus d'herbe. 

Le trafic durait depuis septembre 2013

La mère du mis en cause est également interpellée.  Chez elle, à Poissy, lors de la perquisition, une somme de 2.100 euros est saisie. 

Lors des auditions des trois mis en cause, les enquêteurs peuvent établir que le jeune homme s'adonnait à la production et à la vente d'herbe de cannabis depuis le mois de septembre 2013. Sa compagne, victime de violences conjugales, subissait semble-t-il ses agissements et participait. C'est elle qui, en l'espèce, était chargée de remettre en circulation l'"argent sale" provenant du trafic. Elle disposait de plus de 11 000 euros sur son compte bancaire.

Les enquêteurs ont estimé à 60.000 € le montant des recettes perçues par ce trafic.

Condamné à un an de prison ferme

A l'issue de sa garde à vue, le producteur-trafiquant a été déféré devant un magistrat du parquet de Versailles qui lui a notifié sa comparution immédiate devant le tribunal correctionnel. Le prévenu a été condamné à 1 an de prison ferme avec mandat de dépôt à l'audience. Il a été incarcéré à la maison d'arrêt de Bois-d'Arcy.

Quant à sa compagne, elle a écopé de 6 mois de prison avec sursis et saisie de ses comptes bancaires. La mère du jeune homme a, quant à elle, été relaxée par le tribunal.








Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com