Publicité.



URGENT. Violent incendie dans le centre-ville de Gisors : 45 sapeurs-pompiers mobilisés


Publié le Vendredi 1 Novembre 2013 à 21:31 l Actualisé le 03/11 - 08:54


Les pompiers vont tenter d'empêcher le feu de se propager aux immeubles voisins (Photo de @MeganeAurelle sur Twitter)
Les pompiers vont tenter d'empêcher le feu de se propager aux immeubles voisins (Photo de @MeganeAurelle sur Twitter)
EURE - Un violent incendie s'est déclaré ce vendredi soir peu après 20 heures dans le centre-ville de Gisors, 1, rue des Argillières. Quarante-cinq sapeurs-pompiers équipés de cinq lances dont deux sur échelle ont été mobilisés pour lutter contre le feu qui a pris dans les combles d'un immeuble avant de se propager à la toiture d'un immeuble mitoyen.

Il n'y a pas de victime, indique-t-on au Centre opérationnel et de renseignement de la gendarmerie (CORG), à Evreux. C'est une personne qui habite à l'étage qui a appelé les pompiers. L'origine de l'incendie est, dans l'immédiat, indéterminée.

Immeubles évacués

Les appartements des immeubles environnants ont été évacués par précaution et un périmètre de sécurité a été mis en place par la gendarmerie. Un CRM (centre de regroupement des moyens) a été installé à proximité du sinistre, place du général de Gaulle.

A 22 h 45, le feu n'était toujours pas totalement maîtrisé, malgré les moyens engagés en hommes et en matériel qui ont été dépêchés des casernes de Gisors, Louviers, Saint-André-de-l'Eure, Etrepagny, de Chaumont en Vexin. Des moyens ont également été appelés en renfort du département voisin du Val d'Oise. 

A 1 h 30, le feu est circonscrit. "Il y a toujours de la fumée" et les pompiers explorent l'intérieur de l'immeuble, nous indique sur Twitter @I_Antoinee qui est sur place. Selon lui, le deuxième étage "est totalement brûlé. On voyait des grandes flammes sortir par les différentes fenêtres" des appartements.
Le périmètre de sécurité n'est pas totalement levé : "une partie du rond-point est encore bloqué".

Un feu d'origine accidentel ?

Selon les premiers éléments de l'enquête, le feu serait d'origine accidentelle. Un court-circuit ? "L'hypothèse de l'acte criminel n'est pas privilégiée en l'état actuel de nos investigations. Mais il faut attendre les résultats de l'enquête, c'est elle qui va essayer de déterminer dans quelles circonstances le feu s'est déclaré", précise un officier de la gendarmerie ce samedi matin.

La structure de l'immeuble, dont la toiture et les combles ont été complètement ravagés, risque d'avoir été fragilisée. Des experts sont attendus dans les prochains jours et donneront leur avis quant à la nécessité ou non de déclarer le bâtiment en état de péril.

Les trois appartements, situés à l'étage, ont été fortement endommagés à la fois par le feu et l'eau déversée par les pompiers. Deux d'entre eux étaient inoccupés vendredi soir. Des boutiques situées au rez-de-chaussée ont également été endommagées, en particulier une pharmacie et un marchand de téléphones.

La toiture et les combles de l'immeuble ont été complètement détruits par les flammes (Photo prise par @I_Antoinee)
La toiture et les combles de l'immeuble ont été complètement détruits par les flammes (Photo prise par @I_Antoinee)

Photo prise par @MeganeAurelle (Twitter) au début de l'incendie
Photo prise par @MeganeAurelle (Twitter) au début de l'incendie





EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE