Publicité.



Trois interpellations à Rouen : les voleurs de portables sont identifiés par leurs victimes


Publié le Mardi 20 Septembre 2016 à 17:13 l Actualisé le 21/09 - 02:17


Illustration@infonormandie
Illustration@infonormandie
Trois jeunes de Saint-Étienne-du-Rouvray, dans la banlieue de Rouen, ont passé le reste de la nuit de ce lundi à mardi dans les geôles de l'hôtel de police, rue Brisout-de-Barneville, à Rouen. Ils ont été confondus dans deux vols de téléphones portables, après avoir été formellement identifiés par leurs victimes.

Vers 2 heures 30 du matin, la brigade anticriminalité (BAC) est appelée à intervenir place de la Cathédrale pour un vol avec violences. Sur place, deux témoins indiquent avoir assisté à l'agression d'un jeune homme par trois individus qui lui ont arraché son smartphone. Les auteurs du vol, dont ils fournissent une description détaillée, se sont enfuis, précisent-ils, vers la rue de la République. La victime, elle, a regagné son domicile pour alerter la police.

Il lui caresse la poitrine

Sans attendre, des recherches sont entreprises. Les trois suspects sont rapidement repérés rue Eugène Dutuit. Les hommes de la BAC se lancent à leur poursuite et les interpellent rue Molière. Ils sont tous âgés de 18 ans.

Alors qu'ils s'apprêtent à les ramener à l'hôtel de police, les fonctionnaires sont avisés par le centre d'information et de commandement (CIC) qu'un autre vol avec violences d'un téléphone portable vient de lui être signalé. La victime est une jeune femme de 27 ans, originaire des Yvelines. Elle déclare avoir été abordée par trois jeunes gens rue des Carmes, pas loin de la place de la Cathédrale où s'est déroulé l'autre vol. L'un des individus lui a serré le cou puis lui a caressé les seins tandis que ses complices lui ont arraché des mains son IPhone, avant de prendre la fuite.

Formellement identifiés par les victimes

Persuadés qu'ils ont affaire aux mêmes agresseurs, les policiers procèdent à des recherches sur le chemin emprunté par les jeunes gens et découvrent, entre des véhicules en stationnement rue Dutuit, deux téléphones correspondant à ceux dérobés place de la Cathédrale et rue des Carmes.

Confrontés à leurs victimes et aux deux témoins de l'agression du jeune homme, les trois suspects ont été formellement reconnus. Ils ont été placés en garde à vue pour vols avec violences en réunion, et agression sexuelle.



Mots-clés : Seine-Maritime


EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos








PUBLICITE



C'est à l'affiche




Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE