Tribunal correctionnel de Rouen : 6 ans de prison ferme requis contre le chauffard de la Sud III


infoNormandie / Vendredi 1 Août à 15:49

La Renault Clio arrivait à contresens lorsqu'elle a percuté violemment une Seat Léone qui se dirigeait vers l'A 13. Le drame s'est produit à hauteur de la bretelle de sortie de Petit-Couronne (Photo d'illustration Google Maps)
La Renault Clio arrivait à contresens lorsqu'elle a percuté violemment une Seat Léone qui se dirigeait vers l'A 13. Le drame s'est produit à hauteur de la bretelle de sortie de Petit-Couronne (Photo d'illustration Google Maps)
Le jugement du tribunal correctionnel de Rouen est attendu d'un moment à l'autre. Une peine de 6 ans de prison a été requise par le ministère public à l'encontre de l'automobiliste, à l'origine d'un accident sur la Sud III ayant entraîné la mort de ses deux passagers. Lui-même a été grièvement blessé, mais il s'en est sorti.

Ce dimanche 22 juin, Aziz, 45 ans, avait consommé beaucoup d'alcool : les analyses ont révélé un taux de 1,71 gramme d'alcool par litre de sang. Il circulait au volant de sa Renault Clio, en compagnie de deux amis, comme lui originaires de l'Eure.

A contresens depuis au moins 9 kilomètres

Le drame s'est produit sur la Sud III, à hauteur de la bretelle de Petit-Couronne. Inévitable. La Clio roulait à contresens "depuis au moins 9 kilomètres", selon l'enquête de police. Ce qui devait arriver, est arrivé : la voiture a percuté de plein fouet une Seat Léone qui arrivait en face (dans le bon sens de circulation, en direction de l'A13). Le choc a été violent, la Clio a fait des tonneaux et s'est immobilisée sur le toit. Les deux passagers, âgés de 45 et 42 ans, ont été tués sur le coup.

Devant le tribunal correctionnel de Rouen ce vendredi après-midi, Aziz a évoqué le "trou noir". En clair, il ne se souvient de rien.

90 000 € de dommages et intérêts ?

La substitute du procureur lui a rafraîchi la mémoire. Le quadragénaire conduisait sans assurance et sans carte grise. En 2013, il a été jugé par deux fois pour conduite en état d'alcoolémie par le treibunal correctionnel d'Evreux.

Et puis, il y a, dans son casier judiciaire, cette condamnation à 15 ans de réclusion criminelle prononcée en 2002 par la cour d'assises d'Indre et Loire, pour tentative d'assassinat.

Les parties civiles, représentants les intérêts des familles des deux victimes et du conducteur dont la voiture a été percutée, ont réclamé en tout 90 000€ au titre des dommages et intérêts.

Dernière minute. le tribunal a suivi les réquisitions du parquet en prononçant une peine de six ans de prison ferme et mandat de dépôt. Aziz a dix jours pour faire appel de ce jugement.












Publicité.




PUBLICITE







S'abonner à notre Newsletter



PUBLICITE








Suivez-nous sur Facebook