Tri et revente de textiles usagés : "Gebetex Tri Normandie" s'installe à Vernon


Samedi 19 Décembre 2015 à 08:50 l Actualisé Dimanche 20 Décembre 2015 - 12:43



Sébastien Lecornu, président du Département de l'Eure, est allé sur le site de Gebetex Tri Normandie, à Vernon, où il a pu s'informer sur le fonctionnement de la société qui bénéficie d'aide du département et de la région
Sébastien Lecornu, président du Département de l'Eure, est allé sur le site de Gebetex Tri Normandie, à Vernon, où il a pu s'informer sur le fonctionnement de la société qui bénéficie d'aide du département et de la région
En s'implantant à Vernon, la société de récupération et de textiles usagés va créer une dizaine d'emplois. Auparavant elle faisait trier des milliers de tonnes de vêtements récupérés à l'étranger, désormais elle le fera à Vernon  (Eure). Une bonne nouvelle pour l'emploi.

En 2003, date de création de la CAPE, plusieurs points d’apports volontaires recueillant le textile équipaient le territoire, leur gestion étant assurée par une association. Suite à des dégradations récurrentes, à du vandalisme, à des fréquences de collectes irrégulières et à un manque d’entretien, les bornes textiles avaient été retirées.

Ce retrait avait eu pour conséquence le dépôt du textile dans les bacs à ordures ménagères. La CAPE a donc acté en 2009 le conventionnement avec un prestataire ("Le Relais", filiale d'Emmaüs) afin de mettre en place un service correspondant à ses exigences d’Agglo Verte.

Ce partenariat a pris fin en novembre dernier lorsque la CAPE, qui veut prioritairement créer et maintenir des emplois sur son territoire, a répondu favorablement au projet de la société Gebetex spécialisée dans la collecte des TLC (Textiles, Linges de maison et Chaussures) qui souhaitait implanter son centre de tri sur le territoire de la CAPE.

Auparavant Gebetex faisait effectuer ce tri dans le Benelux, la société veut désormais le faire en France. Il s'agit donc d'un projet de relocalisation et l’apport du textile des habitants de la CAPE pour contribuer à la réussite de ce projet apparaissait logique et nécessaire d'où la fin du partenariat avec "Le relais".

Emplois d'insertion… et relocalisation

Seule difficulté dans ce dossier pour Gebetex : emménager dans ses nouveaux locaux de la route de Chambray. En effet, la société qui occupait auparavant les lieux a été placée en liquidation judiciaire. En plus d'avoir oublié de rendre les clés, une procédure judiciaire toujours en cours contre cette société a empêché Gebetex de s'installer.

Finalement tout est rentré dans l'ordre mais ce démarrage compliqué a d'emblée fragilisé la trésorerie de la société. C'est le moment qu'a choisi le Conseil départemental de l'Eure pour venir à son chevet et lui accorder une aide à l'embauche de 64 000 € pour la création de 8 emplois d'insertion.

Une aide de 52 000€  de la Région

Cette décision actée le 14 décembre par la commission permanente du conseil départemental de 'lEure dans le cadre du dispositif "aide à l'emploi d'insertion est d'autant plus heureuse que c'est la dernière fois que le Département pourra ainsi aider les entreprises. En effet, dès le 1er janvier et l'application de la loi NOTRe, les Conseils départementaux perdent la clause de compétence générale et laissent à la seule région la possibilité de venir sur le terrain de l'économie.

Dommage car ce dispositif permettait aux entreprises de faciliter leur développement et offrait en même temps des emplois accessibles aux travailleurs défavorisés et handicapés. Gebetex aura donc été une des dernières entreprises à bénéficier de ce joli coup de pouce.

Une bonne nouvelle pouvant en cacher une autre, la société va aussi recevoir une aide de la Région de 52 000€ ; de quoi démarrer son activité sereinement.



Tags : Eure






Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com