Publicité.



Soutien aux jeunes chercheurs : la matière grise au cœur de l’innovation normande


Publié le Mercredi 10 Juin 2015 à 21:11 l Actualisé le 10/06 - 21:20


Nicolas Mayer-Rossignol, président de la Région Haute-Normandie et Dominique Gambier, vice-président, ont accueilli les jeunes chercheurs accompagnés par la collectivité régionale. L’occasion d’échanger sur leur intégration en Haute-Normandie, leurs thèses et leurs projets futurs.

« Le soutien aux jeunes chercheurs est un enjeu très important pour la Normandie, souligne Nicolas Mayer-Rossignol. Depuis 2010, nous avons doublé le nombre de bourses financées par la Région, conformément à nos engagements. Le transfert des fonds européens et le futur schéma régional de l’enseignement supérieur et de la recherche que la Région est chargée d’élaborer viendront renforcer cette politique. »

La Région accompagne financièrement les établissements d’enseignement supérieur et de recherche afin qu’ils puissent salarier un ou plusieurs doctorants ou post-doctorants* dans leurs laboratoires pendant un à trois ans, selon le type d’allocation accordée. La Région finance ainsi chaque année 50 nouvelles allocations doctorales et en cofinance 10 avec d’autres organismes (CNRS, INSERM…).

Les jeunes chercheurs peuvent ainsi mener leur projet de recherche ou de thèse dans un laboratoire régional. Au cours de cette année, 169 doctorants bénéficient de cette allocation, répartis sur une quarantaine de laboratoires.

Une priorité : offrir aux jeunes chercheurs les meilleures conditions de travail

Les jeunes chercheurs peuvent être confrontés à de réelles difficultés au moment de leur insertion professionnelle. Pour encourager leur venue en Haute-Normandie et leur maintien dans les laboratoires publics et les centres de recherche des entreprises, la Région propose un dispositif attractif d’aide aux doctorants. Tous les “allocataires Région” bénéficient durant trois ans d’un véritable salaire avec couverture maladie, maternité et retraite afin de permettre que leur travail en doctorat soit réalisé dans de bonnes conditions matérielles, financières et intellectuelles.

Les dispositifs en direction des jeunes chercheurs

Allocations régionales doctorales :
La Région attribue une subvention à l’établissement de recherche couvrant l’ensemble des coûts salariaux du doctorant pendant trois ans.

Allocations cofinancées :
- Avec des grands organismes de recherche (CNRS, INSERM…) : la Région verse une subvention aux grands organismes de recherche couvrant au maximum 50% du salaire chargé du doctorant pendant trois ans,

- avec des entreprises : la Région peut verser également une subvention couvrant au maximum 50% du salaire chargé du doctorant pendant trois ans, sous réserve d’une instruction CIFRE (Convention Industrielle de Formation par la Recherche) ait été effectuée par l’entreprise.

La Région a créé l’allocation post-doctorale de recherche, pour attirer en Haute-Normandie de jeunes chercheurs d’envergure internationale (aide au retour et accueil de chercheurs étrangers).

* Un doctorant est un étudiant qui s’engage pour trois ans à la réalisation de travaux scientifiques qui se concrétiseront dans une thèse. Cette thèse validée lui confère le titre de docteur. Un post-doctorant est un jeune chercheur qui a obtenu sa thèse et poursuit ses travaux de recherche




EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE