Sotteville-lès-Rouen : une jeune femme fauchée route de Paris, le conducteur prend la fuite


Vendredi 30 Octobre 2015 à 11:53 l Actualisé Vendredi 30 Octobre 2015 - 18:01



La piétonne a été prise en charge par les sapeurs-pompiers et l'équipe du SAMU (Photo d'illustration)
La piétonne a été prise en charge par les sapeurs-pompiers et l'équipe du SAMU (Photo d'illustration)
Une piétonne de 22 ans a été transportée au CHU de Rouen dans un état sérieux après avoir été fauchée par une fourgonnette dont le conducteur a pris la fuite.

L'accident s'est produit hier, jeudi, vers 21 heures, route de Paris a Sotteville-lès-Rouen. La jeune femme traversait la chaussée lorsqu'elle a été percutée par une fourgonnette Ford Transit. La victime a été projetée à terre.

Le conducteur ne s'est pas arrêté et a pris la fuite sans se préoccuper de l'état de la victime. Un témoin des faits s'est lancé à la poursuite du fuyard et a pu ainsi relever le numéro de la plaque d'immatriculation et observer que le véhicule se garait quelques rues plus loin.

La jeune femme, quant à elle, a été prise en charge par les sapeurs-pompiers et le médecin du SAMU qui a diagnostiqué une fracture a une jambe.

Sur place, les policiers ont récupéré des morceaux de verre du pare-brise qui a explosé sous la violence du choc. Le conducteur n'a pu, en revanche, être retrouvé.

Ce n'est qu'a leur retour à l'hôtel de police que les fonctionnaires ont été avisés qu'une femme était à l'accueil, déclarant être la conductrice du véhicule en cause. Sauf que les enquêteurs savaient que la personne qu'ils recherchaient, sur la foi de plusieurs témoignages, était un homme.

Rapidement, la femme, âgée de 28 ans, a reconnu que c'est son compagnon qui était au volant. Elle voulait se dénoncer à sa place pour des raisons que l'enquête devra déterminer.

L'auteur de l'accident, âgé 35 ans et demeurant à Étreville, dans l'Eure, s'est finalement présenté un peu plus tard à l'hôtel de police et a été placé en garde à vue dans les locaux de la brigade des accidents et délits routiers (BADR). Il a expliqué avoir paniqué.








Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com