Seine-Maritime.

Sotteville-lès-Rouen : l'ex-comptable est soupçonnée d'avoir détourné 67 000€ avec des fausses factures


Mercredi 13 Septembre 2017 à 11:39

Une ancienne comptable d'un hypermarché de Sotteville-lès-Rouen et son compagnon ont été placés en garde à vue, hier à Rouen. La femme âgée de 61 ans est soupçonnée d'avoir détourné 67 000€ à son employeur en un peu moins de trois ans, par le biais de fausses factures.

Entre décembre 2012 et juillet 2015, la comptable de l'hypermaché aurait créé des fausses factures à son profit et encaissé les montants (Illustration © Pixabay)
Entre décembre 2012 et juillet 2015, la comptable de l'hypermaché aurait créé des fausses factures à son profit et encaissé les montants (Illustration © Pixabay)
Les faits reprochés à l'ex-comptable se sont déroulés entre décembre 2012 et juillet 2015, mais ils ont été découverts seulement en avril dernier.

La mise en cause avait déjà quitté la grande surface. Elle est partie dans le cadre d'une rupture conventionnelle de son contrat de travail quelques mois plus tôt. Le directeur de l'hypermarché a alors confié sa comptabilité à un cabinet d'experts comptables. L'examen des comptes de la société a rapidement mis en évidence des anomalies importantes dans les bilans.

Des fausses factures à son profit

Le 17 avril dernier, le responsable de l'hypermarché dépose plainte a l'hôtel de police de Rouen. L'enquête est confiée à la brigade financière de la sûreté départementale. Rapidement, les premières investigations permettent de pointer du doigt l'ancienne comptable et d'évaluer a 67 000€ le montant total des détournements.

L'employée procédait à des virements à l'aide de fausses factures dont les montants étaient crédités à son nom et sur son compte bancaire personnel. Lors de l'analyse des comptes, il est apparu qu'une importante partie des sommes détournées, soit 41 000€, ont été transférées sur le compte bancaire de son concubin pour rembourser les mensualités d'un prêt immobilier souscrit par cet homme âgé de 61 ans.

Le couple a été interpellé et placé en garde à vue hier, mardi 12 septembre.

Un train de vie bien supérieur à ses revenus

Lors de son audition, la femme a reconnu l'intégralité des faits. Elle a expliqué qu'étant la seule comptable de la société il lui était facile de mettre en place un système de fausse facturation à son profit, sans attirer l'attention.

Selon ses déclarations, son concubin ignorait la provenance frauduleuse de l'argent qu'elle lui remettait. Ce dernier, qui héberge la mise en cause chez lui dans un commune des environs de Rouen, a confirmé ne pas savoir d'où venait cet argent.

L'ex-comptable avait un train de vie bien supérieur à ses revenus. Elle dépensait en moyenne 4 000€ par mois pour un salaire de 1500€.

Le couple a été remis en liberté. Il devra répondre très prochainement à une citation directe du tribunal correctionnel de Rouen, elle pour escroquerie et abus de confiance, lui pour recel d'escroquerie.











Publicité.





PUBLICITE














PUBLICITE










Suivez-nous sur Facebook
















cookieassistant.com