Sotteville-lès-Rouen : dommages collatéraux après un incendie dans un gymnase désaffecté


Lundi 28 Novembre 2016 à 11:46

Les engins déployés par les sapeurs-pompiers (une trentaine d'hommes sur place) ont permis de limiter les dégâts (Illustration)
Les engins déployés par les sapeurs-pompiers (une trentaine d'hommes sur place) ont permis de limiter les dégâts (Illustration)
Un incendie a détruit cinq véhicules, la façade et une partie de la toiture d'un gymnase désaffecté propriété de la ville de Sotteville-lès-Rouen, en Seine-Maritime. Le feu, qui s'est déclaré ce lundi matin vers 5h45, rue Lazare Hoche, a provoqué des "dommages collatéraux" pour 200 abonnés qui ont été privés d'électricité, d'autres de téléphone.

Selon le centre opérationnel d'incendie et de secours (CODIS 76), une entreprise de maintenance de stations-service, la société Castre, a été privée de standard téléphonique. Elle a dû mettre ainsi ses 80 employés au chômage technique pendant quelques heures. Sans compter ses sous-traitants (280 salariés) dont l'activité économique a également été affectée pour les mêmes raisons.

La voiture sans permis prend feu

Dans l'incendie des fils électriques et téléphoniques ont été endommagés d'où l'explication de cette coupure. Une trentaine de sapeurs-pompiers ont été mobilisés sur les lieux. Ils sont parvenus à empêcher le sinistre de se propager à l'ensemble du gymnase de 900 m2 (il sert à entreposer du matériel de la ville), et à limiter les dégâts.

Selon les premières constatations le feu est parti d'une voiture sans permis stationnée dans la rue à proximité. Il s'est immédiatement propagé à quatre autres véhicules qui ont été détruits (une Mégane, un Scénic, une 206 Peugeot et une Clio) avant d'enflammer la façade en bois du bâtiment puis la toiture qui a été endommagé sur une cinquantaine de mètres carrés.

Une enquête a été ouverte pour déterminer l'origine du sinistre.














Publicité.














PUBLICITE













Suivez-nous sur Facebook