Sotteville-lès-Rouen. L'homme armé menace un employé d'Intermarché pour des bouteilles d'alcool


Samedi 8 Novembre 2014 à 17:56 l Actualisé Vendredi 21 Novembre 2014 - 02:32



Le jeune individu a été interpellé, l'arme à la ceinture, près de la station de lavage du supermaché Intermarché (Illustration @Google Maps)
Le jeune individu a été interpellé, l'arme à la ceinture, près de la station de lavage du supermaché Intermarché (Illustration @Google Maps)
Le responsable du rayon poisssonmerie du supermarché Intermarché à Sotteville-lès-Rouen, dans la banlieue de Rouen, a été menacé par un homme armé alors qu'il se rendait à son travail, ce samedi matin peu avant 7 heures. 

Il se trouvait dans le bus de la ligne F3 où il était monté à la station de l'Hôtel de ville de Sotteville quelques instants plus tôt.

Au cours du trajet, un homme alcoolisé s'est approché de lui peu avant de descendre à la station Saint Ion. L'inconnu a  ouvert son blouson pour laisser apparaître un arme de poing accrochée à sa ceinture. Puis il est decendu également et a suivi le voyageur après lui avoir demandé s'il travaillait à Intermarché.

Il voulait des bouteilles d'alcool

Où voulait-il en venir ? Le jeune homme a de nouveau alors exhibé son arme et, arrivé à la porte du magasin (encore fermé au public), a exigé de la victime qu'il lui remette des bouteilles d'alcool. 

Alerté par le centre d'information et de commandement (CIC) de l'hôtel de police, une patrouille s'est rendue sur place et, muni de la description de l'agresseur, a repéré le suspect à côté de la station de lavage du supermarché où il a été interpellé sans opposer de résistance.

Il avait d'abord menacé une femme

L'enquête a permis d'établir que le jeune homme, âgé de 18 ans et qui demeure à Sotteville-lès-Rouen, était armé d'un revolver à grenailles qu'il dit avoir acheté tout récemment. Avant de s'en prendre à l'employé d'Intermarché, il avait montré également l'arme à une femme qui était dans le bus. 

Placé en garde à vue - celle-ci a été prolongée ce soir de 24 heures - le mis en cause, déjà bien connu des services de police et de la justice, devrait être déféré ce dimanche au parquet de Rouen.








Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com