Publicité.



Le Conseil général de Seine-Maritime met la main à la poche en faveur des jeunes pêcheurs qui veulent s'installer et pour en aider d'autres à moderniser leurs navires ou leurs entreprises. Sont principalement concernées des mareyeurs de Dieppe, Fécamp et Le Havre.

Seine-Maritime : une enveloppe de 60 616 euros pour aider la filière pêche


Publié le Mardi 24 Septembre 2013 à 16:45 l Actualisé le 25/09 - 17:23


(Photo : flickr/vincent desjardins )
(Photo : flickr/vincent desjardins )
Lors de sa réunion, le 23 septembre, la commission permanente du Conseil général de Seine-Maritime, a décidé d’accorder une enveloppe de 60 616€ d’aides à la filière pêche. Qui en seront les bénéficiaires ? En voici le détail :

 7 350€ d’aides à l’acquisition de navires d’occasion pour l’installation de deux jeunes pêcheurs, l’un à Dieppe et l’autre à Etretat. Le Département soutient l’installation des jeunes pêcheurs qui souhaitent acquérir un navire de pêche d’occasion. L’octroi de ces subventions est conditionné à différents critères obligatoires concernant à la fois le marin pêcheur et le navire acheté. La participation du Département est fixée à 5% du montant de l’acquisition avec un plafond de 16 666 €. Il s’agit d’une prime individuelle non renouvelable.

24 293€ d’aides aux investissements pour la modernisation de navires de pêche à Fécamp (2 navires), au Havre (1 navire) et à Dieppe (1 navire).
L’aide Départementale 
s’élève à 12,5 % ou 2,5 % du montant de l’investissement, selon que le taux de débarque dans les criées hautes-normandes est ou non supérieur à 30 %. Les financements nationaux sont complétés par des financements européens (Fonds Européen pour la Pêche), dans la limite de 40 % de financements publics.

28 972€ au titre de l’aide aux entreprises de mareyage, de transformationcommercialisation des produits de la pêche et de l’aquaculture.
Le taux d’aide maximale du Département est respectivement de 20% du montant des investissements éligibles pour les micros et les petites entreprises et de 15% pour les moyennes entreprises au sens communautaire.
Ces aides ont été accordées à deux entreprises de mareyage de Dieppe
13405€ à la SAS BELY MAREE pour l’acquisition d’une éplucheuse-écorcheuse, d’une nouvelle cellule de refroidissement surgélation rapide et de divers petits matériels; et 15.567€ à la SARL SALICOQUE pour l’acquisition d’une machine à glace, de deux chambres froides, d’une cercleuse verticale automatique, d’une machine de conditionnement et pour l’installation d’une porte de productivité automatique et étanche.

« De nombreux autres dossiers de modernisation du mareyage sont actuellement en cours d’instruction », indique-t-on au Conseil général.

Seine-Maritime : de la pêche artisanale à la pêche industrielle

Bordée par 140 kilomètres de côtes, la Seine-Maritime est un département où l’ensemble des activités de la filière pêche est représenté, depuis la pêche industrielle et artisanale jusqu’à la commercialisation et la transformation.
Cette activité, à 90 % 
artisanale, s’exerce à partir des ports de Dieppe, du Tréport, de Fécamp, du Havre et de Saint Valery-en-Caux. Elle se pratique principalement avec de « petits » navires de moins de 12 mètres qui sortent pour de courtes durées (moins de 48 heures) en Manche Est et dans la baie de Seine.
Source d'emplois, la pêche est au centre d'enjeux économiques, 
de l'aménagement du territoire et de l'attractivité touristique.





EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE