Seine-Maritime : un père et ses deux enfants en garde à vue dans une affaire de violences


Mercredi 30 Septembre 2015 à 13:43 l Actualisé Mercredi 30 Septembre 2015 - 14:55



Un père de famille de 48 ans, son fils de 21 ans et sa fille de 16 ans étaient toujours en garde à vue ce mercredi matin à l'hôtel de police de Rouen. Ils sont entendus par les policiers qui enquêtent sur une affaire de violences volontaires, dont la victime est un homme de 25 ans, domicilié à Auffay (Seine-Maritime).

Le visage tuméfié par les coups

L'histoire semble pour le moins complexe. Elle débute cette nuit par l'appel à police-secours d'un habitant d'Orival, près d'Elbeuf. Cet homme de 73 ans, déclare aux policiers avoir recueilli chez lui, peu avant 23 heures, un jeune homme blessé et le visage tuméfié.

Ce dernier lui a expliqué avoir subi des violences et avoir été "expulsé" d'une voiture en roulant. Il met en cause trois individus, dont une jeune femme. La victime précise que le véhicule est une Renault Clio foncée tractant une remorque, qui appartiendrait à un homme qu'il connait. Mais il se refusera à en dire plus.

Une Renault Clio recherchée

Pris en charge par les sapeurs-pompiers, le jeune homme, qui semble alcoolisé, présente plusieurs hématomes au visage et se plaint de douleurs au niveau des cotes. Il est transporté à l'hôpital des Feugrais, après avoir indiqué aux policiers avoir consommé de la drogue.

Des recherches sont organisées par la brigade anti-criminalité dans le secteur et permettent de retrouver la Clio décrite par la victime. Elle est à hauteur du rond-point du Nouveau Monde à Orival. Les policiers constatent à bord la présence d'un homme, le conducteur, et d'une jeune fille.

L'automobiliste, originaire de Gonneville-sur-Scie, est intercepté. Il dit aux policiers venir de déposer son fils à Elbeuf où il a emménagé. Il confirme alors que son fils a eu, un peu plus tôt, une violente altercation avec un ami qui l'aidait à déménager.

Pour défendre sa petite sœur

Selon lui, ce dernier aurait eu un comportement déplacé envers la jeune fille qu'il aurait, notamment, insultée. Le grand frère aurait alors violemment réagi et frappé au visage l'agresseur de sa sœur, avant de le déposer sur le bord de la route.

Le père, son fils et sa fille ont été interpellés et ramenés à l'hôtel de police afin de démêler cette histoire. Les auditions des mis en cause devraient permettre d'établir les circonstances dans lesquelles les faits se sont déroulés.

Les enquêteurs entendront la victime des violences dès que son état de santé le permettra.







Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com