Publicité.



Seine-Maritime : un juteux trafic de voitures volées démantelé dans l'agglomération rouennaise


Publié le Mardi 22 Avril 2014 à 12:31 l Actualisé le 22/04 - 19:15


Les malfaiteurs étaient intéressés par les voitures de moyenne et haut de gamme, comme les Audi A4, Peugeot 3008, Renault Scénic ... (Photo d'une Audi A4 dérobée par le gang)
Les malfaiteurs étaient intéressés par les voitures de moyenne et haut de gamme, comme les Audi A4, Peugeot 3008, Renault Scénic ... (Photo d'une Audi A4 dérobée par le gang)
Un gang spécialisé dans le vol de voitures haut de gamme a été en partie démantelé en Seine-Maritime, la semaine dernière. Trois des membres de ce réseau parfaitement organisé ont été interpellés mardi matin, 15 avril, dans l'agglomération de Rouen, et placés immédiatement en garde à vue. Un quatrième homme, identifié comme le cerveau de la bande, est activement recherché par les hommes de la Brigade de répression de la délinquance automobile, un service de la Sûreté départementale.

Un garage clandestin à Petit-Quevilly

Ces quatre suspects sont soupçonnés d'être à la tête d'un juteux trafic de voitures et de pièces détachées volées qu'ils revendaient via des sites Internet, comme le boncoin.fr. Les numéros d'identification (numéros de série et de moteur) des véhicules étaient limés et remplacés par d'autres, ce qui permettait aux malfaiteurs d'obtenir ensuite une nouvelle immatriculation par le biais de cartes grises vierges volées en Belgique, selon notre confrère Le Parisien, qui révéle l'affaire.

L'enquête préliminaire avait débuté en octobre dernier, après la découverte à Petit-Quevilly, près de Rouen, d'un entrepôt de 300 m2 qui servait de lieu de stockage des voitures volées, des moteurs ainsi qu'un nombre considérables de pièces détachées. Le hangar ainsi que deux autres garages clandestins, étaient mis sous surveillance, ce qui devait permettre aux enquêteurs d'identifier, de surveiller et de mettre sur écoutes les malfaiteurs dont un certain Fahd Z., âgé de 30 ans.

Les voitures étaient repérées grâce à un GPS

En fait, l'homme clé du réseau avec la complicité de deux de ses cousins (âgés de 25 et 35 ans) louait des véhicules moyenne et haut de gamme (Audi A4, Peugeot 3008, Renault Scénic...) dans des agences de location de la région rouennaise. Il prenait soin avant de les restituer de faire un double des clés et d'introduire dans le véhicule une balise GPS qui lui permettait par la suite de localiser le véhicule sur son lieu de stationnement puis de le voler sans effraction.

Certains des véhicules étaient désossés et les pièces revendues sur Internet. Les autres, en bon état, étaient revendus à des particuliers selon le même mode opératoire.

Le trafic porterait dans l'immédiat sur une dizaine de voitures volées, selon le parquet de Rouen, un peu ennuyé que l'affaire ait été divulguée alors que "nous sommes au début des vraies investigations". Pour autant, Jean-Claude Belot, procureur de la République adjoint, ne cache pas qu'il s'agit là d'un "beau dossier d'enquête".

Association de malfaiteurs

Deux des mis en cause ont été placés en détention provisoire jeudi soir à l'issue du débat contradictoire dans le bureau du juge des libertés et de la détention (JLD), tandis que le troisème a été placé sous contrôle judiciaire.

Une information judiciaire a été ouverte par le parquet pour "association de malfaiteurs, vol et recel de vol en bande organisée, faux et usage de faux et escroqueries en bande organisée".







EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos








PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE