Publicité.



Les auteurs présumés d'une agression particulièrement violente ont été placés en détention provisoire mercredi soir, à l'issue de leur garde à vue. Les deux hommes, âgés de 19 et 21 ans et domiciliés à Oissel, ont reconnu être les auteurs d'un car-jacking commis le 8 septembre dernier à Tourville-la-Rivière, en Seine-Maritime. La victime est une femme de 25 ans, vétérinaire en région parisienne.

Seine-Maritime : les auteurs d'un violent car-jacking démasqués grâce aux chéques volés à leur victime


Publié le Jeudi 18 Septembre 2014 à 12:05 l Actualisé le 18/09 - 14:26


Cliquez sur l'image pour l'agrandir
Cliquez sur l'image pour l'agrandir
Les faits. Il est 23 heures, ce lundi 8 septembre. Une automobiliste s'arrête à la station service du centre commercial de Tourville-la-Rivière, en bordure de l'autoroute A13, pour faire le plein de sa Peugeot 308. Elle s'apprête à remonter dans son véhicule, lorsqu'un inconnu, le visage à moitié dissimulé par un casque de motard, se jette sur elle. Il l'asperge une première fois de gaz lacrymogène, puis une seconde fois afin de l'empêcher d'ouvrir le coffre de la voiture où est enfermé son chien, un Briard.

La victime, bien que très choquée, a la présence d'esprit de s'enfuir pour aller se réfugier au McDonald's voisin où elle est prise en charge avec beaucoup d'attention par les employés. Son agresseur et un complice, un homme juché sur une moto de cross, s'enfuient avec la Peugeot 308.

Alertés immédiatement, les policiers arrivent sur les lieux de l'agression et commencent leurs investigations. Ils auditionnent d'abord la victime qui explique le déroulement des faits. Son sac à main dans lequel se trouvaient tous ses papiers (permis de conduire, chèquiers, cartes bancaires...) a été volé en même temps que la voiture.

Le chien volé retrouvé à Grand-Couronne

D'importantes recherches sont alors mises en place une partie de la nuit. Vers 4 heures du matin, police-secours est informé que des effets personnels provenant probablement de l'agression viennent d'être découverts sur la voie publique à Petit-Couronne. La brigade de répression de la délinquance automobile (BRDA) est saisie. Ses hommes se rendent alors au petit matin à Tourville-la-Rivière. Ils décident de faire le chemin entre le lieu de l'agression et l'endroit où ces effets personnels ont été retrouvés, dans l'espoir d'en retrouver d'autres. De fait. les policiers peuvent ainsi reconstituer le parcours des agresseurs.

Dans un même temps, le signalement de la Peugeot 308 et du chien Briard est largement diffusé à tous les services de police, de gendarmerie, mais aussi à la SAPN (gestionnaire de l'A13) et à la Société protectrice des animaux (SPA). Si la voiture n'est pas retrouvée, l'animal volé, lui, est aperçu par un témoin dans les rues de Grand-Couronne. Le Briard est récupéré mercredi 10 septembre en milieu d'après-midi.


Un suspect interpellé et remis dehors

De fil en aiguille, les enquêteurs rassemblent de nombreux éléments, grâce notamment à la vidéo-surveillance de la station-service du centre commercial. Ils obtiennent du parquet de Rouen la prolongation d'une semaine de l'enquête de flagrance. Une mesure qui leur permet de procéder à tout moment à des interpellations et perquisitions sans mandat.

Activement recherchée, la Peugeot 308 est enfin localisée sur le parking d'une résidence à Oissel. Une planque est mise en place nuit et jour. Jeudi 11 septembre, dans l'après-midi, alors qu'il s'apprête à) s'installer au volant de la berline volée, un jeune homme de 19 ans est interpellé par la brigade anti-criminalité (BAC). Le suspect est ramené à l'hôtel de police et placé en garde à vue. Il affirme au cours de son interrogatoire qu'il a acheté la veille le véhicule à un Elbeuvien (qu'il ne connaît pas bien sûr) pour la modique prix de 250€ alors que la valeur de la 308 est estimée à 17 000€ !

Son explication ne tient pas trop, mais les enquêteurs le remettent en liberté. Pour mieux le confondre et le "reprendre" quelques jours plus tard. 

Les auteurs présumés enfin démasqués

Pendant ce temps-là, les investigations révèlent d'autres surprises intéressantes. Deux chèques volés à la victime ont été émis dans un magasin de sports de Tourville-la-Rivière pour payer deux vélos pliants d'une valeur de 500€. L'audition du commerçant et de ses employés permet d'établir que l'achat a été effectué par deux hommes et une femme, ce que confirme la vidéo-surveillance du magasin. Parmi ces trois là, les policiers reconnaissent formellement l'homme qu'ils ont interpellé et remis dehors.

Mais l'étau se resserre peu à peu. 
Mardi 16 septembre, soit une semaine après les faits, une opération est montée qui permet d'interpeller les trois suspects, deux à leur domicile à Oissel, le troisième dans une commune voisine située dans l'Eure. La perquisition effectuée au domicile de la femme, âgée de 29 ans (et petite amie du plus jeune) permet de découvrir, entre autres pièces, à conviction, des marchandises achetées frauduleusement avec la carte bancaire de la victime, des bombes lacrymogènes et un des vélos pliants. 

Placés en détention provisoire

Après avoir nié longuement les faits, les deux hommes ont fini par avouer leur implication dans le car-jacking. La femme, elle, a reconnu avoir émis des chèques volés et usurpé l'identité de la victime.

Tous les trois sont poursuivis pour vol aggravé en réunion, avec violences et sous la menace d'une arme (gaz lacrymogène). Déférés au parquet de Rouen, les deux hommes ont été placés en détention provisoire jusqu'à leur procès fixé au 14 octobre prochain, tandis que la femme a été placée sous contrôle judiciaire. Elle sera poursuivie pour recel de vol, émission de chèques volés et usurpation d'identité.

La brigade de répression de la délinquance automobile a mobilisé six enquêteurs sur cette affaire pendant plus d'une semaine. Une enquête qui a nécessité des investigations minutieuses et de longue haleine.





EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE