Publicité.



Seine-Maritime : le bac de Quillebeuf est gratuit et le restera, assure Pascal Martin


Publié le Mardi 31 Mai 2016 à 18:11 l Actualisé le 31/05 - 18:50


Le passage d’eau reliant Quillebeuf-Sur-Seine à Lillebonne (Port-Jérôme) permet annuellement à plus de 500 000 véhicules de traverser la Seine
Le passage d’eau reliant Quillebeuf-Sur-Seine à Lillebonne (Port-Jérôme) permet annuellement à plus de 500 000 véhicules de traverser la Seine
Lors de sa réunion du lundi 30 mai, la commission permanente du Conseil départemental de Seine-Maritime a autorisé la signature d’une convention de financement du bac de Quillebeuf-sur-Seine avec le département de l’Eure, au titre de l’année 2014. À cette occasion, la majorité départementale a réaffirmé sa détermination à maintenir la gratuité du bac de Quillebeuf et des autres passages d’eau sur la Seine.

Le passage d’eau reliant Quillebeuf-Sur-Seine à Lillebonne (Port-Jérôme) permet annuellement à plus de 500 000 véhicules de traverser la Seine. Il est utilisé majoritairement par les habitants de l’Eure venant pour la plupart travailler en Seine-Maritime.

" Non, le bac de Quillebeuf ne sera pas payant ! "

L'occasion pour le Département de Seine-Maritime, présidé par Pascal Martin, de confirmer que le bac est gratuit et le restera, et de répondre - dans un long communiqué - aux accusations de son prédécesseur socialiste, Nicolas Rouly :
 
"Depuis 1987, le Département de l’Eure et de la Seine-Maritime se partagent le financement de ce service. En 2005, la participation du département de l’Eure a été fixée par la majorité socialiste de Seine-Maritime à 635 000 euros.

Puis, le Département de la Seine-Maritime a décidé en 2012, sans concertation avec son voisin de l’Eure, la construction et la mise en service d’un nouveau bac nécessitant une consommation bien plus importante de carburant (+ 200 000 euros par an).

Dans ces conditions, en 2013, la participation du Département de l’Eure a donc été largement réévaluée pour atteindre près de 1,1 million d’euros. Il est vrai que le nouveau bac mis en service par la majorité socialiste de l’époque représente aujourd’hui une dépense totale de 2,8 millions d’euros par an, contre 1,3 million d’euros 10 ans auparavant.

C’est ainsi que M. Rouly s’étonne aujourd’hui que le Département de l’Eure puisse éprouver des difficultés à verser sa participation ! S’étant abstenu de réclamer au département de l’Eure sa participation au titre de l’année 2014, Monsieur Rouly a beau jeu de critiquer la nouvelle majorité qui hérite d’un dossier bien mal géré. En effet, aucune convention pluriannuelle n’engage le Département de l’Eure sur le financement du bac à moyen ou long terme.

Comment a-t-on pu décider de la construction en 2012 d’un nouveau bac pour un montant de 7,65 millions d’euros sans s’assurer de la pérennité de la participation de l’Eure ?

La nouvelle majorité de Pascal Martin recherche, depuis son arrivée aux commandes du Département, une solution pérenne pour le financement de ce service du bac de Quillebeuf. Pour autant, Pascal Martin et son vice-président, Alain Bazille, en charge des transports, des infrastructures et des ports, se sont clairement exprimés en faveur du maintien de la gratuité pour les usagers de ce service public. Il appartient donc aux deux Départements, mais également aux collectivités locales intéressées, de trouver un nouveau modèle économique pour assurer la pérennité financière du bac de Quillebeuf.

Pascal Martin dément les accusations portées par le responsable du groupe socialiste : " Non, le bac de Quillebeuf ne sera pas payant ! Le bac est un service public gratuit. Il le restera"





EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE