Seine-Maritime : la nonagénaire disparue est retrouvée grâce à des traces de sang


infoNormandie / Vendredi 8 Janvier à 18:03

La disparition d'une personne âgée à Bosc-le-Hard (Seine-Maritime) a mobilisé de gros moyens de recherches ce vendredi matin. Vers 10 heures, le centre opérationnel de la gendarmerie (COG), basé à Rouen, est avisé qu'une pensionnaire d'une maison de retraite, âgée de 92 ans, demeure introuvable.

Une douzaine de gendarmes de la compagnie de Neufchâtel-en-Bray sont immédiatement déployés et se lancent à la recherche de la disparue qui aurait quitté l'établissement vers 7h30, en chemise de nuit.

Une équipe cynophile (avec un chien pisteur) est mobilisée ainsi que l'hélicoptère de la gendarmerie.

Lors des recherches, les gendarmes découvrent des traces de sang qui les inquiètent. D'autant que, comme le confirme la cellule d'identification criminelle (CIC) il s'agit bien de sang humain.

La région de Bosc-le-Hard est alors ratissée, passée au peigne fin, ce qui permet finalement de retrouver, réfugiée derrière une habitation à 800 mètres de là, la nonagénaire vers midi et quart. Blessée, vraisemblablement après une chute, la vieille dame a été être prise en charge par les secours.

"C'est l'occasion de rappeler que les gendarmes ne sont pas seulement chargés de réprimer les excès de vitesse...", remarque la gendarmerie de Seine-Maritime qui relate cette histoire (qui s'est bien terminée) sur sa page Facebook.

En 2015, indique-t-elle, les gendarmes du département ont été mobilisés sur de plus ou moins longues périodes, avec plus ou moins d'effectifs et en engageant, parfois chien(s) et /ou hélicoptère, plongeur(s), ... sur 383 disparitions inquiétantes de personnes majeures, 89 disparitions inquiétantes de personnes mineures, 521 fugues et 1012 personnes dépressives et/ou suicidaires.









Publicité.



PUBLICITE







S'abonner à notre Newsletter



PUBLICITE








Suivez-nous sur Facebook