Seine-Maritime : l'incendiaire récidiviste fait près de 800.000€ de dégâts. Il est arrêté


Vendredi 17 Juillet 2015 à 17:52 l Actualisé Samedi 18 Juillet 2015 - 13:12



Illustration. L'incendie chez Nipro Glass a nécessité l'intervention de 35 pompiers
Illustration. L'incendie chez Nipro Glass a nécessité l'intervention de 35 pompiers
L'auteur présumé de quatre incendies criminels ayant provoqué près de 800.000 euros de préjudice, a été placé en détention provisoire ce vendredi soir en attendant d'être jugé le 25 septembre prochain devant le tribunal correctionnel de Dieppe.

Les faits remontent à la soirée du 12 juillet. Vers 23h30, les gendarmes de la communauté de brigades de Blangy-sur-Bresle (Seine-Maritime) sont sollicités pour intervenir suite à un incendie dans l'enceinte de la société Nipro Glass à Aumale. L'ampleur de l'incendie est telle que sa maîtrise nécessite la mobilisation de 35 sapeurs-pompiers provenant de 5 casernes différentes.

Repéré par les caméras de surveillance

Les premiers indices recueillis sur les lieux orientent les enquêteurs vers une piste criminelle. L'exploitation des caméras de vidéo-surveillance du site industriel permet de repérer un individu pénétrant dans la société par un portail annexe et s'introduisant dans le bâtiment de stockage dans lequel le feu se déclare quelques secondes plus tard.

Les constatations et investigations menées conduisent à l'identification sans équivoque de l'individu responsable du sinistre, un homme d'une trentaine d'années domicilié à Hornoy-le-Bourg (Somme), lequel aurait agi par vengeance à l'encontre du nouveau petit ami de son ex-concubine qui travaille à Nipro Glass.

Il met le feu chez son employeur

Un rapprochement est immédiatement établi avec un autre incendie qui s'est déclaré la même nuit dans un bâtiment de stockage d'usine de cartonnerie de Poix-de-Picardie (Somme) où l'individu soupçonné est employé.

Interpellé mercredi 15 juillet, l'incendiaire présumé reconnaît l'intégralité des faits qui lui sont reprochés mais également deux autres incendies criminels survenus à Hornoy-le-Bourg et Poix-de-Picardie aux cours des deux années passées.

Entre 500 000€ et 800.000€ de préjudice

Les préjudices estimés pour les deux faits de la nuit du 12 au 13 juillet sont estimés entre 500 000 et 700 000 euros s'agissant de la société Nitro Glass et pourraient s'élever à 100 000 euros pour la société de cartonnerie.

L'auteur présumé a été déféré ce vendredi en début d'après-midi devant le magistrat du parquet de Dieppe. Il devait être jugé en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel, mais l'avocat du mis en cause a demandé un délai afin de pouvoir préparer la défense de son client. Ce dernier s'est vu notifier son placement en détention provisoire à la maison d'arrêt de Rouen, en attendant son procès prévu le 25 septembre prochain.








Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com