La Boissière, un bourg de 270 âmes du canton de Saint-André-de-l'Eure, signe aujourd'hui une convention avec les services de l'Etat. Objectif : sensibiliser ses habitants à leur propre sécurité, en relation avec la gendarmerie.

Sécurité de proximité : La Boissière, dans l'Eure, adopte la "participation citoyenne"


Mercredi 25 Février 2015 à 10:26 l Actualisé Mercredi 25 Février 2015 - 12:41



La Boissière, un bourg en bordure de la vallée d'Eure entre Pacy et Saint-André-de-l'Eure
La Boissière, un bourg en bordure de la vallée d'Eure entre Pacy et Saint-André-de-l'Eure
La 30 ème convention "participation citoyenne" entre une commune et la préfecture de l'Eure, qui représente les services de l'Etat, est signée ce mercredi 25 février, dans les salons de la préfecture à Evreux.

La commune concernée est La Boissière, un bourg de 270 habitants situé dans le canton de Saint-André-de-l'Eure. Son maire, Gérard Freslon, et Aude Plumeau, directrice de cabinet du préfet, signeront donc un protocole fixant les "règles" en présence d’un représentant de la gendarmerie nationale. 

"Le dispositif de "participation citoyenne" est une démarche partenariale qui consiste à faire participer les acteurs locaux de la sécurité et la population concernée, avec l’appui  et sous le contrôle de l’Etat, à leur propre sécurité", explique René Bidal, préfet de l'Eure. Qui précise : "L’objectif est de rassurer la population et d’accroître, en lien étroit avec la gendarmerie, l'efficacité de la prévention de proximité". 

Les communes qui souhaitent intégrer ce dispositif désignent des référents qui sont en relation directe avec la gendarmerie et relaient auprès de la population, l'information et la diffusion de conseils préventifs des cambriolages. Ces "citoyens vigilants" sont censés  s'intéresser à la vie de leur quartier, se connaître et être attentifs les uns aux autres.
 








Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com