Elections législatives.

Sébastien Lecornu (LR) se réjouit de la réélection de Bruno Le Maire, candidat de la République en marche


infoNormandie / Dimanche 18 Juin à 22:35

Sébastien Lecornu n'a jamais caché son soutien à Bruno Le Maire (Photo © Twitter)
Sébastien Lecornu n'a jamais caché son soutien à Bruno Le Maire (Photo © Twitter)
Sébastien Lecornu, président (Les Républicains) du conseil départemental de l'Eure, ne cache pas sa satisfaction à l'issue de ce deuxième tour des législatives : non seulement le parti d'Emmanuel Macron rafle avec le Modem les cinq sièges de députés dans l'Eure, mais son mentor, Bruno Le Maire, ex-LR passé dans les rangs de la République en Marche, est réélu avec une confortable avance (64,53%) sur la candidate (quasi inconnue) du Front National, Fabienne Delacour (35,47%). 

En préambule, il analyse en une phrase les résultats de ces élections : " Un responsable politique ne peut pas se réjouir d'une élection qui intéresse 4 citoyens sur 10", déclare-t-il, faisant allusion au taux d'absention qui a battu des records (plus de 60% dans l'Eure).

La défaite de la candidate LR : à qui la faute ?

Néanmoins, Sébastien Lecornu "retire deux satisfactions de ce scrutin" :

« Ma première satisfaction, c'est de constater qu'il n'y aura aucun député du Front National issu des rangs de l'Eure dans la future Assemblée Nationale. C'est pour moi un vrai soulagement mais l'échec des candidats LR dans ce scrutin doit obliger le parti à s'interroger en profondeur et à revisiter complètement sa ligne politique ». 
 
Il est vrai que la candidate investie officiellement par Les Républicains, le parti donc de Sébastien Lecornu, après l'exclusion de Bruno Le Maire, a été littéralement lâchée par les siens, que ce soit par le président du conseil départemental ou par la sénatrice LR Nicole Duranton, qui ont ouvertement appelé à voter dès le premier tour en faveur du ministre de l'Economie.

Dans ce contexte, il semblait diffficile, voire impossible pour Coumba Dioukhané de rivaliser avec Bruno Le Maire. Résultat : la candidate LR a été éliminée dès le premier tour (6,16% des suffrages exprimés). 
 
A partir de là, la voie était libre pour le "poulain" d'Emmanuel Macron, dont le maintien au gouvernement d'Edouard Philippe (un autre LR) était conditionné par son élection aux législatives. 

« Ma seconde satisfaction est plus personnelle, se réjouit ouvertement Sébastien Lecornu, c'est la large réélection de Bruno Le Maire dans la 1ère circonscription de l'Eure. J'ai toujours eu la conviction que la popularité de Bruno était intacte et l'Eure peut se réjouir de compter dans ses rangs un député qui est aussi un grand homme d'Etat ». 

« La droite doit changer de logiciel...»

Sébastien Lecornu ne manque pas bien entendu de féliciter « aussi tous les nouveaux députés "En Marche" de l'Eure. Je les recevrai dans les jours à venir à l’Hôtel du Département pour leur faire part des grands dossiers départementaux pour lesquels nous attendons qu'ils soient mobilisés ».
 

« Les Français ont fait le choix d'Emmanuel Macron et lui donnent aujourd'hui une large majorité à l'Assemblée Nationale. A mon sens,  la droite française doit changer de logiciel, elle n'a pas le droit de faire perdre 5 ans de plus à la France. Sans esprit partisan, il me semble donc que nous devons collectivement souhaiter pour la France que les réformes qui seront proposées par le Président et mises en œuvre par Edouard Philippe permettront de répondre aux attentes nombreuses des Français.»

LIRE AUSSI : qui sont les élus dans l'Eure et en Seine-Maritime
 











Publicité.



PUBLICITE







S'abonner à notre Newsletter



PUBLICITE








Suivez-nous sur Facebook