Scènes d'émeutes à Chanteloup-les-Vignes : une douzaine de voitures brûlées et endommagées


Vendredi 23 Octobre 2015 à 09:17 l Actualisé Samedi 24 Octobre 2015 - 12:37



Assaillis, les forces de l'ordre ont dû appeler du renfort et faire usage de leur armement collectif (Illustration)
Assaillis, les forces de l'ordre ont dû appeler du renfort et faire usage de leur armement collectif (Illustration)
Une douzaine de véhicules, dont au moins six municipaux, ont été incendiés ou endommagés cette nuit dans le quartier de la Noë à Chanteloup-les-Vignes (Yvelines). Les policiers assaillis par un groupe d'individus qui leur ont tendu un guet-apens, ont dû riposter avec leurs armes collectives et appeler du renfort.

Tout a commencé vers 2 heures. D'abord par un premier incendie de poubelles signalé rue des Petits Pas. En se rendant sur les lieux, deux équipages de police sont bloqués par un caddie obstruant la chaussée de l’avenue de Poissy. Ils sont alors assaillis par un groupe de cinq individus qui surgit de nulle part et leur jette des pierres, endommageant le capot de leur véhicule. Les forces de l'ordre doivent alors faire usage du lanceur de balles de défense et d'une grenade de désencerclement.

A cet instant, les policiers remarquent que trois véhicules brûlent aux ateliers municipaux, sente des Croix. Et un troisième incendie de trois véhicules est signalé au niveau de la mairie, rue du Général Leclerc. L’arrivée de nombreux renforts calme la situation permettant aux sapeurs-pompiers d’intervenir en toute sécurité.

Des tas de pierres sont alors découverts dans le quartier ainsi que le caddie qui est récupéré pour être soumis à l'examen de la police technique et scientifique (recherches d'empreintes et d'ADN).

Le bilan de la casse est lourd. Les constatations effectuées par l'officier de police judiciaire (OPJ) et le service de police technique et scientifique a permis d'établir que trois véhicules ont été détruits par le feu et trois autres dégradés (vitres brisées) par jets de pierres aux ateliers municipaux.

Un mur de l’atelier a été détérioré sous l’intensité du foyer, rue du Général Leclerc.

Au niveau de la mairie, trois véhicules détruits par le feu et trois autres dégradés par jets de pierres (vitres et carrosserie). Il s'agit de véhicules appartenant à des particuliers.

Une vitre d’une porte annexe de la mairie a été endommagée par une pierre, ne permettant pas d’y accéder. Trois panneaux d’affichage ont été détruits par le dégagement de chaleur.

Enfin, les enquêteurs ont constaté que deux poubelles ont également été incendiées Mail des Coteaux.

Une enquête est ouverte pour dégradations volontaires de biens publics par substances incendiaires et dégradations volontaires de biens privés avec guet-apens.








Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com