SEINE-MARITIME.

Saint-Étienne-du-Rouvray : la voiture volée était immatriculée avec des plaques usurpées


infoNormandie / Mercredi 1 Février à 14:18

Le numéro de châssis de la 407 correspondait à une 407 volée en août dernier (Illustration)
Le numéro de châssis de la 407 correspondait à une 407 volée en août dernier (Illustration)
Un automobiliste, propriétaire d'une 407 Peugeot, ne comprenait pas pourquoi il recevait régulièrement des contraventions à payer pour des infractions qu'il n'avait pas commises ! Il vient d'en avoir l'explication.

Hier, mardi 31 janvier, vers 11h30, un policier de l'unité d'assistance administrative et judiciaire est en patrouille avec des collègues à Saint-Étienne-du-Rouvray. De passage rue Boby Lapointe, il remarque une 407 Peugeot qui ressemble très étrangement à celle d'un membre de sa famille. Le modèle, la couleur et même la plaque d'immatriculation !

Le véhicule avait été volé en août 2016

Pour s'assurer qu'il ne fait pas une bourde, il passe le véhicule au fichier des immatriculations et a la confirmation que la 407 en question appartient bien à ce membre de sa famille.

Le jeune homme installé au volant (il est âgé de 17 ans et demeure à Saint-Étienne-du-Rouvray) est cependant interpellé le temps de procéder à quelques vérifications supplémentaires. Il s'avère ainsi que le numéro de châssis du véhicule ne correspond pas à l'immatriculation mais à une 407 qui a été dérobée le 29 août 2016.

En garde à vue pour recel de vol

Faute de pouvoir expliquer la chose, l'adolescent est placé en garde à vue pour recel de vol.

L'enquête a permis d'établir que le véhicule de ce proche du policier avait fait l'objet d'un vol à la roulotte. Le voleur avait alors dérobé le talon d'assurance apposé sur le pare-brise. Il s'est donc servi des numéros d'immatriculation pour se faire délivrer de fausses plaques.









Publicité.



PUBLICITE







S'abonner à notre Newsletter



PUBLICITE








Suivez-nous sur Facebook