Rythmes scolaires : l'école de Ganzeville cadenassée, le préfet de Seine-Maritime saisit le tribunal administratif


Mercredi 3 Septembre 2014 à 14:42 l Actualisé Mercredi 3 Septembre 2014 - 15:07



La commune de Ganzeville, dans le canton de Fécamp, compte un peu moins de 500 habitants
La commune de Ganzeville, dans le canton de Fécamp, compte un peu moins de 500 habitants
Le maire divers droite de Ganzeville, en Seine-Maritime,  Jean-Marie Crochemore, a, ce mercredi matin, empêché le fonctionnement de l’école de la commune qui comprend trois classes et 66 élèves, en cadenassant l’entrée de l'établissement.

Le préfet de Seine-Maritime, Pierre Henry Maccioni, a immédiatement "condamné fermement ces agissements contraires à la loi".

Dans un communiqué à la presse, le représentant de l'Etat "rappelle que l’organisation du temps scolaire est de la seule responsabilité de l’État et qu’il appartient au maire d’appliquer et de faire respecter les lois de la République".

Le préfet "regrette d’autant plus cette situation que les services de l’État ont accompagné les maires dans la mise en oeuvre de la réforme des rythmes scolaires".

L’inspectrice de l’éducation nationale a rencontré le maire de Ganzeville à plusieurs reprises afin de surmonter les éventuelles difficultés dans la mise en oeuvre de cette réforme, indique encore la préfecture. "Le préfet lui a proposé son appui. Le maire a refusé la proposition du sous-préfet de participer à une réunion".

Dans ces conditions, Pierre-Henry Maccioni qui avait déjà saisi le tribunal administratif, a, ce jour, demandé au juge des référés d’enjoindre le maire de laisser le libre accès aux locaux scolaires sous astreinte financière.

Dans l’intérêt de la communauté éducative, enfants, parents et enseignants, le préfet demande à la municipalité de Ganzeville de "mettre immédiatement un terme à cette situation" et "invite chacun à prendre ses responsabilités pour retrouver la sérénité indispensable à la mission du service public de l’éducation nationale".
 

Rythmes scolaires : l'école de Ganzeville cadenassée, le préfet de Seine-Maritime saisit le tribunal administratif








Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com