La Renault inscrite au fichier des véhicules volés avait été repérée dans les rues de Rouen par une voiture de police équipée du lecteur automatisé de plaques d'immatricultation (LAPI).

Rouen : quatre jeunes interpellés dans une Twingo volée lors d'un home-jacking


Vendredi 3 Avril 2015 à 14:24 l Actualisé Samedi 4 Avril 2015 - 12:22



La Twingo volée lors d'un home-jacking a été repérée par une voiture de police équipée du lecteur automatisé de plaques d'immatriculation (LAPI). Ce dispositif, muni de plusieurs caméras, est embarqué dans la rampe lumineuse et permet de détecter tout véhicule signalé volé ou recherché.
La Twingo volée lors d'un home-jacking a été repérée par une voiture de police équipée du lecteur automatisé de plaques d'immatriculation (LAPI). Ce dispositif, muni de plusieurs caméras, est embarqué dans la rampe lumineuse et permet de détecter tout véhicule signalé volé ou recherché.
Une Twingo dérobée lors d'un home-jacking commis à Petit-Quevilly dimanche 29 mars avait été placée depuis sous surveillance. Le véhicule avait été repéré le lendemain du vol dans les rues de Rouen, par une voiture de police équipée du lecteur automatisé de plaques d'immatriculation (LAPI). Il n'avait pu être intercepté. 

Toujours activement recherchée, la Renault a été de nouveau repérée par un équipage de la brigade anti-criminalité (BAC) dans la nuit d'hier à aujourd'hui vendredi 3 avril, vers 2h30, à Saint-Etienne-du-Rouvray. Elle sortait du parking d'un hôtel situé sur l'avenue des Canadiens, avec quatre hommes à bord.

Il déclare ne pas avoir le permis

Les policiers ont, dans un premier temps, observé le véhicule qui s'est arrêté à un feu rouge puis l'ont intercepté en douceur. Le jeune homme qui conduisait, âgé de 19 ans et domicilié à Grand-Quevilly, a déclaré d'emblée ne pas être titulaire du permis de conduire. Il a été interpellé ainsi que les trois autres occupants, tous âgés entre 19 ans et 20 ans et demeurant à Grand-Quevilly, Rouen et Sotteville-lès-Rouen. 

Le conducteur a été placé en garde à vue pour défaut de permis et recel de véhicule volé, les trois autres pour être auditionnés.

Les enquêteurs vont devoir établir comment ces jeunes gens se sont procurés la Twingo. Les relevés de traces et d'indices (empreintes et ADN) effectués par la police technique sur les lieux du vol déterminera peut-être si l'un des suspects est impliqué dans ce home-jacking.

Les investigations ont été confiées à la brigade de répression de la délinquance automobile (BRDA).








Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com