"Elle dormait avec un couteau sous le matelas"

Rouen : poignardée dans son sommeil par sa jeune soeur qui voulait la tuer


Vendredi 30 Janvier 2015 à 11:15 l Actualisé Vendredi 30 Janvier 2015 - 23:02



Les deux jeunes femmes ont été admises au service des urgences. Leur pronostic vital n'est pas engagé (Photo d'illustration)
Les deux jeunes femmes ont été admises au service des urgences. Leur pronostic vital n'est pas engagé (Photo d'illustration)
Un femme de 24 ans, d'origine Georgienne, a été placée en détention provisoire après avoir tenté de tuer sa soeur de 33 ans, dans la nuit du 25 janvier, à Rouen.

Il est un peu plus de 10 heures, lorsqu'une femme domiciliée dans un immeuble de la rue Amiral Cécille, à Rouen, appelle police-secours. Elle explique qu'une voisine, en petite tenue et le "corps ensanglanté", vient de se réfugier chez elle.

Elle alerte également les sapeurs-pompiers qui arrivent rapidement sur place et prodiguent les premiers soins à la victime. Le médecin du SAMU constatent que la femme porte trois plaies dans le dos, provoquées par une lame de couteau. Elle est également blessée à une main.

Du sang partout dans l'appartement

Une dizaine de minutes plus tard, une seconde femme couverte de sang frappe à la porte de l'appartement. C'est la jeune soeur de la première. Elle saigne abondemment à une main. Toutes les deux sont transportées aux urgences au CHU de Rouen. Leur pronostic vital n'est pas engagé.

Les premières investigations des enquêteurs de la Brigade criminelle de la Sûreté départementale permettent rapidement de faire toute la lumière sur cette affaire. Deux couteaux couverts de sang sont retrouvés dans l'appartement des deux soeurs : l'un au sol, le second posé sur la table de cuisine. De nombreuses traces de sang sont relevées dans la cuisine, la chambre et les toilettes.

Poignardée en plein sommeil

D'abord entendues séparément, les deux femmes, qui vivent dans le même appartement, n'ont pas la même version des faits. L'une accuse l'autre de l'avoir poignardée en plein sommeil. La plus jeune est ainsi placée en garde à vue dans sa chambre d'hôpital où elle est de nouveau auditionnée avec l'assistance d'une traductrice. Elle reconnaît avoir porté un coup de couteau à sa soeur mais affirme ne pas se souvenir de la suite.

"Elle dormait avec un couteau"

Auditionnée à son tour, la victime confie aux enquêteurs que sa jeune soeur souffre de troubles psychiatriques. "Elle dit entendre des voix", et "dort avec un couteau sous son matelas".

Déférée au parquet de Rouen mercredi 28 janvier, l'auteure des coups de couteau a été mise en examen pour tentative d'homicide volontaire et écrouée à la maison d'arrêt de Rouen. Elle devrait faire l'objet d'examens complémentaires et d'expertises psychiatriques.








Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com