Publicité.



Rouen : le forcené canardait passants et véhicules, les policiers défoncent sa porte


Publié le Jeudi 19 Novembre 2015 à 12:19 l Actualisé le 19/11 - 16:33


C'est depuis une fenêtre du troisième étage de cet immeuble situé tout près de l'hôtel de police, entre la rue Brisout-de-Barneville et de la rue de la Mare aux Planches que le forcené jetait toutes sortes d'objets sur les passants
C'est depuis une fenêtre du troisième étage de cet immeuble situé tout près de l'hôtel de police, entre la rue Brisout-de-Barneville et de la rue de la Mare aux Planches que le forcené jetait toutes sortes d'objets sur les passants
La compagnie départementale d'intervention (CDI) a dû défoncer à coups de bélier la porte d'un appartement pour tenter de ramener à la raison un homme victime d'une crise de folie.

Les faits sont survenus mercredi matin vers 9 heures, tout près de l'hôtel de police de Rouen, 15, rue Brisout-de-Barneville. Police secours est avisé par des témoins qu'un habitant balance par la fenêtre de son balcon, au troisième étage, toutes sortes d'objets. Il vise plus particulièrement les passants et les véhicules en stationnement rue de la Mare aux Planches, derrière l'immeuble.

A leur arrivée, les policiers constatent en effet la présence de cet homme qui vocifère sur son balcon. Ils demandent alors aux riverains de rester à l'écart, en attendant de pouvoir neutraliser l'individu.

Les fonctionnaires se rendent au troisième étage mais ne parviennent pas à se faire ouvrir la porte. Le forcené, âgé de 40 ans, ne veut rien entendre et continue de casser objets et meubles a l'intérieur de son appartement.

Les forces de l'ordre doivent faire appel alors à leurs collègues de la CDI, équipés d'un bélier destiné à enfoncer la porte.

L'individu menaçant de tout faire sauter, par sécurité, il est fait appel à l'intervention de GRDF et aux sapeurs-pompiers. Finalement, les policiers fracturent la porte et parviennent à s'introduire dans le logement. Le forcené est immédiatement neutralisé et interpellé. Il est transporté sous escorte policière au centre spécialisé du Rouvray, un établissement psychiatrique de la rive gauche de Rouen.

Un chien berger allemand qui était dans l'appartement a été pris en charge par les policiers avant d'être remis à la SNPA (société normande de protection animale).





EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE