Rouen : la prostituée en jupe arrêtée par la police était un homme


Mardi 14 Octobre 2014 à 12:07 l Actualisé Mardi 14 Octobre 2014 - 22:09



Photo d'illustration
Photo d'illustration
Jonathan, 41 ans, est de nationalité Equatorienne. Il demeure et exerce son métier de péripatéticienne à Rouen. Il s'habille en femme (jupe courte et profond décolleté) et arpente les trottoirs de la capitale haut-normande.

Jonathan fait partie de ces travestis qui vendent leurs charmes pour gagner un peu d'argent. Pour vivre. Seulement voilà, le racolage actif est interdit et le travail dissimulé est réprimé par la loi. Deux raisons qui l'ont conduit en garde à vue au cours de la nuit dernière vers 1 heure du matin.

Jonathan faisait des signes aux automobilistes boulevard de l'Yser à Rouen. Un équipage de la brigade anti-criminalité qui patrouillait dans le secteur l'a remarqué. Les policiers ont alors observé qu'une Peugeot 308 s'arrêtait et que son conducteur entamait la discussion avec lui. Au bout de quelques secondes, Jonathan est monté à bord et la voiture a redémarré en direction de la place du Boulingrin.

La voiture de police a suivi discrètement. Jonathan et son client se préparaient à une relation sexuelle, dans la pénombre et à l'abri des regards indiscrets. Mais les gardiens de la paix ont toqué au carreau. 

Quelque peu hébété, l'automobiliste, âgé de 38 ans, qui réside à Grand-Quevilly, a reconnu avoir donné un billet à Jonathan, pensant qu'il s'agissait d'une femme. Le travesti a été ramené à l'hôtel de police où il devait être entendu ce matin par les hommes de la brigade des moeurs.

Quant à l'automobiliste il a fait l'objet d'une procédure pour défaut de permis de conduire (le sien était annulé). 








Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com