Rouen : la mort suspecte d'un homme provoque des incidents aux urgences du CHU de Rouen


Jeudi 1 Janvier 2015 à 18:09 l Actualisé Vendredi 2 Janvier 2015 - 11:32



L'automobiliste dont le corps a été découvert sur la chaussée du quai du Pré aux Loups, aurait basculé par dessus la rambarde du pont Mathilde (Photo d'illustration)
L'automobiliste dont le corps a été découvert sur la chaussée du quai du Pré aux Loups, aurait basculé par dessus la rambarde du pont Mathilde (Photo d'illustration)
Les forces de police ont dû intervenir dans la soirée d'hier mercredi au centre hospitalier universitaire de Rouen pour faire évacuer une quarantaine de personnes qui avait envahi le service des urgences de l'établisssement. La famille et les amis d'un homme retrouvé mort au pied du pont Mathilde, voulaient en effet récupérer le corps du défunt.

Devant la tournure des événements, une colonne de la compagnie départementale d'intervention (CDI) a été appelée en renfort pour asurer la sécurité du personnel hospitalier et des malades. Finalement, tout est rentré dans l'ordre dans le courant de la nuit mais la tension restait toujours palpable ce jeudi 1er janvier.

Sa voiture retrouvée sur le pont Mathilde

C'est la mort d'un homme appartenant à la communauté des gens du voyage, qui est à l'origine de ces incidents. Mercredi soir, le corps inanimé d'un automobiliste est découvert au milieu de la chaussée, quai du Pré aux Loups, en contrebas du pont Mathilde, sur la rive droite de Rouen. Il est rapidement établi que la victime, âgée de 53 ans, est tombée du pont. Sa voiture est en effet découverte arrêtée sur une voie de circulation à l'entrée du pont Mathilde, en direction de la rive gauche. Un pneu du véhicule est crevé.

Des témoins auraient vu le conducteur faire le tour de la voiture. Que s'est-il ensuite passé ? Personne ne sait vraiment si ce n'est que l'automobiliste a basculé par dessus la rambarde du pont, dans des circonstances inconnues en l'état des investigations policières.

La thèse du suicide est écartée

Dès leur arrivée, les premiers secours ont procédé à des massages cardiaques afin de réanimer le quinquagénaire. Ce dernier serait décédé dans l'ambulance des sapeurs-pompiers, pendant son transport au CHU.

L'enquête confiée au quart judiciaire a permis de recueillir des éléments qui écartent, a priori, la thèse du suicide. L'automobiliste avait quelques instants plus tôt téléphoné à son épouse pour la prevenir qu'il était en panne de voiture et qu'il fallait venir le chercher. Des membres de la famille sont donc venus à sa rencontre et c'est au moment où ils le cherchaient qu'ils ont constaté un attroupement au pied du pont Mathilde et ont découvert le drame.

Ce jeudi soir, les services de police attendaient les résultats de l'examen de corps et des analyses toxicologiques (dépistage d'alcoolémie). L'homme qui souffrait semble-t-il de problèmes cardiaques a-t-il été victime d'un malaise qui aurait provoqué sa chute depuis le pont ? 








Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com