Publicité.



Rouen : ils se baladaient en pleine nuit avec des casques de chantier sur la tête et des gyrophares !


Publié le Lundi 20 Juin 2016 à 15:24 l Actualisé le 21/06 - 01:31


Cinq jeunes gens demeurant dans l'agglomération rouennaise ont été entendus sous le régime de la garde à vue par la police. Que leur est-il reproché ?

Dans la nuit de samedi 19 juin vers 3 heures du matin, un équipage de la brigade anti-criminalité est informé par un habitant de la place de la Rougemare à Rouen que plusieurs individus auraient dérobé des casques de chantier et un four à micro ondes dans un bungalow. Il précise que les inconnus, partis à pied, ont pris la direction de la rue Louis Ricard.

Les policiers se lancent à la recherche des suspects. Rue Jean Lecanuet, la patrouille repère alors un groupe de cinq hommes qui se dirigent vers le square Verdrel. Trois d'entre-eux ont un casque de chantier sur la tête et sont en possession chacun d'un gyrophare orange. Un autre porte à bout de bras un four à micro ondes.

Les cinq individus, alcoolisés, sont interrogés sur la provenance de ces objets. Ils affirment sur un ton évasif avoir trouvé les casques. gyrophares, le micro ondes et même un dérouleur électrique sur la voie publique. Une explication qui ne tiendra pas longtemps. Emmenés à l'hôtel de police, ils finiront par reconnaitre un peu plus tard lors de leur audition, et après dégrisement, avoir dérobé le matériel dans une cabane de chantier.

Agés entre 21 et 23 ans et domiciliés à Belbeuf, Mesnil-Esnard et Amfreville-la-Mi-Voie, les mis en cause ont été remis en liberté avec une convocation devant le tribunal correctionnel de Rouen.




EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE