infoNormandie






Publicité.





infoNormandie.com



 







Seine-Maritime.

Rouen : il vient acheter une moto, part l'essayer et « oublie » de revenir...


Publié le Mardi 27 Juin 2017 à 12:07

Le jeune homme s'est débattu et rebellé lors de son interpellation (Illustration © DGPN)
Le jeune homme s'est débattu et rebellé lors de son interpellation (Illustration © DGPN)
Prétextant vouloir essayer la moto avant de l'acheter, un jeune homme originaire de Petit-Couronne avait une autre idée en tête : voler le deux-roues. Il s'est retrouvé en garde à vue non seulement pour vol mais aussi pour refus d'obtempérer, rébellion et violences volontaires sur des policiers.

Au départ, un rendez-vous entre deux hommes dans l'après-midi de lundi 26 juin, à Rouen. L'un vend sa moto de marque Honda, l'autre est intéressé pour l'acheter. La transaction aurait pu bien se passer si l'acheteur potentiel avait joué le jeu. 

A peine arrivé, ce dernier a demandé à pouvoir essayer la moto. Rien d'anormal. Sauf que dans le cas présent, le "client" est parti faire un tour et a oublié de revenir...

Il tente de frapper un policier

Le vendeur, âgé de 31 ans, a rapidement senti l'arnaque et a téléphoné à police-secours. Il a fourni le signalement de l'individu et la description de sa moto.

Ces informations ont été diffusées sur la fréquence radio de la police. Le message a été capté par un équipage de la brigade canine qui a bien vite repéré la Honda circulant dans le centre-ville de Petit-Couronne. Les policiers ont alors tenté de l'intercepter mais le pilote a brusquement accéléré et a percuté le véhicule de police, avant de s'enfuir à toutes jambes dans une rue piétonne.


Les gardiens de la paix se sont lancés à sa poursuite et l'ont rattrapé un peu plus tard rue Aristide Briand. Au moment de son interpellation, le suspect s'est débattu et rebellé puis a tenté de frappé un fonctionnaire. Il a finalement été maîtrisé, plaqué au sol et menotté.

Le voleur de moto, âgé de 21 ans, a été placé en garde à vue pour vol, refus d'obtempérer, rébellion et violences sur personne dépositaire de l'autorité publique.

















Publicité.











PUBLICITE













Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE