Rouen : il plante un couteau dans l'abdomen de l'ami qui l'héberge au cours d'une soirée alcoolisée


Mardi 21 Février 2017 à 15:34

L'auteur des coups de couteau à été placé en garde à vue et devait être jugé ce mardi après-midi devant le tribunal correctionnel (illustration)
L'auteur des coups de couteau à été placé en garde à vue et devait être jugé ce mardi après-midi devant le tribunal correctionnel (illustration)
Un homme handicapé a été blessé de deux coups de couteau, à l'abdomen et au cou, au cours d'une soirée alcoolisée. Son agresseur - et ami - a été placé en garde à vue. Il devait être jugé en comparution immédiate aujourd'hui mardi.


Les faits se déroulent dans la nuit de vendredi à samedi 18 février, dans une résidence pour personnes en grande difficulté, rue Eau-de-Robec à Rouen (Seine-Maritime).

Il casse la table et le téléviseur

Michel*, 40 ans, et son ami André*, 42 ans, qu'il héberge provisoirement chez lui, vont passer la soirée chez Colette*, 60 ans, qui occupe un appartement voisin dans la même résidence. L'alcool coule à flot. Et puis, brusquement, une violente dispute éclate, sans savoir très bien pourquoi. André s'énerve : il empoigne une table basse et la brise, il fait de même avec le téléviseur. Enfin, il passe ses nerfs en tapant violemment à coups de poing contre les murs.

Colette coupe court à la soirée et chacun rentre chez soi. Sauf André qui, lui, tente d'aller se faire servir un dernier verre d'alcool chez un voisin. Devant le refus de ce dernier, il s'empare d'un extincteur d'eau et le vide au visage de ce voisin.

Il lui plante un couteau dans l'abdomen

Décidément très violent, le quadragénaire revient frapper à la porte de l'appartement de l'ami qui l'héberge, parti lui se coucher. Une nouvelle dispute éclate. Plus grave, André saisit cette fois un couteau de cuisine et frappe Michel au niveau du cou : il a une entaille saignante de 15 cm.

Les deux hommes s'empoignent, mais Michel qui est partiellement paralysé du côté droit est jeté sur le lit et reçoit un second coup de couteau au niveau de l'abdomen.

Ne possédant pas de téléphone, il ne préviendra pas les secours et préférera attendre le lendemain matin l'arrivée de l'infirmière qui vient lui faire ses soins. Transporté aux urgences du CHU de Rouen, le médecin lui a prescrit 10 jours d'incapacité temporaire de travail.

Jugé en comparution immédiate

André a été arrêté samedi après-midi et placé en garde à vue dans les locaux de la sûreté urbaine métropole nord. Lors de son audition, il a reconnu en partie les faits (ceux dont il a dit se souvenir). Déféré lundi 20 février, le magistrat du parquet lui a notifié une comparution immédiate pour aujourd'hui mardi devant le tribunal correctionnel.















Publicité.














PUBLICITE













Suivez-nous sur Facebook