Publicité.



Rouen : il menace ses voisins avec un couteau et les policiers avec une fourchette...


Publié le Mardi 8 Mars 2016 à 12:15 l Actualisé le 08/03 - 22:58


Le voisin menaçant et particulièrement belliqueux a dû être menotté pour être emmené au poste (Illustration@DR)
Le voisin menaçant et particulièrement belliqueux a dû être menotté pour être emmené au poste (Illustration@DR)
Un différend entre voisins a failli mal se terminer dans la soirée d'hier lundi, à Rouen (Seine-Maritime). Peu avant 21h30, les services de police sont appelés à intervenir boulevard des Belges (rive droite). Ils ont été avisés par un habitant qui déclare avoir été menacé avec un couteau par un des locataires de son immeuble. 

Un couteau à la main

Sur place, les policiers tentent de comprendre ce qui s'est passé. La victime et son épouse, âgés respectivement de 33 et 24 ans, expliquent qu'un locataire du rez-de-chaussée est rentré dans le hall de l'immeuble en hurlant à tue-tête. Le voisin lui a donc demandé de calmer ses ardeurs compte tenu de l'heure.

Mais l'individu, âgé de 28 ans, n'a visiblement pas apprécié la réflexion. Il est entré chez lui et en est ressorti quelques secondes plus tard armé d'un couteau. Il a alors tenté de porter un coup de lame à son voisin qui a juste eu le temps de s'écarter. Le manche du couteau a cependant heurté la tête de la voisine et l'arme est tombée au sol. L'agresseur est revenu à l'assaut avec cette fois un vase qu'il a jeté en direction du couple, sans l'atteindre.

Il accueille la police avec une fourchette

Après avoir recueilli la version des victimes, les policiers sont allés frapper à la porte du locataire belliqueux. Ils ont été accueillis par un individu, complètement ivre et exhibant une fourchette. Particulièrement excité, l'homme a tenté de frapper l'un des fonctionnaires qui a répliqué en utilisant sa matraque en caoutchouc. Désarmé, mais toujours aussi vindicatif, l'agresseur a dû être plaqué au sol pour être menotté et ramené à l'hôtel de police où il a été placé en chambre de sûreté (dégrisement).

Le mis en cause était toujours en garde à vue ce mardi matin.





EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE