Deux habitants de l'agglomération rouennaise ont été placés en garde à vue pour recel de vol, en l'occurrence un téléphone portable dérobé à une jeune femme. Ils ont été interpellés hier, mardi 6 octobre, à Rouen, à la faveur d'une petite annonce publiée sur le site Le Bon Coin.

Rouen : elle reconnait son téléphone volé qui était à vendre sur Le Bon Coin


Mercredi 7 Octobre 2015 à 11:51 l Actualisé Mercredi 7 Octobre 2015 - 13:50



Illustration. La brigade anti-criminalité a tendu un piège au vendeur lors du rendez-vous fixé avec la victime du vol
Illustration. La brigade anti-criminalité a tendu un piège au vendeur lors du rendez-vous fixé avec la victime du vol
Dimanche soir, une jeune femme de 22 ans constate à la sortie d'un bar que son téléphone portable Sony Xpéria lui a été dérobé dans sa poche. Sur les conseils d'un ami, elle décide d'aller vérifier les annonces de vendeurs de téléphones sur le Bon Coin, on ne sait jamais....

Bingo. En tapant dans la recherche la marque et le modèle de son téléphone, elle tombe sur un appareil qui ressemble étrangement au sien. Pas de doute, c'est le sien : il est reconnaissable à son étui qui porte une inscrpition à la main à l'intérieur.

250€, négociable à 230€

La jeune femme et son ami prennent alors contact avec le vendeur, qui prétend habiter à Petit-Quevilly. Il explique qu'il s'agit d'un téléphone qu'on lui a offert, puis il s'embrouille dans une autre explication.  Qu'importe, la jeune femme confirme son intérêt pour l'acquisition de cet appareil. Le prix : 250 €, négociable à 230€. Bref, rendez-vous est pris : il aura lieu mardi 6 octobre à 18h30, quai Ferdinand de Lesseps, sous le pont Gustave Flaubert à Rouen. Le vendeur précise qu'il viendra à bord d'une Peugeot 206.

Interpellés sur le lieu de rendez-vous

Les services de police sont informés de la transaction. Un scénario est mis en place : un fonctionnaire en civil de la brigade anti-criminalité (BAC) remplacera l'ami de la jeune femme. A l'heure prévue, une 206 avec deux hommes à bord, se présente sur le lieu de rendez-vous. Elle fait un premier tour, puis un deuxième. Elle s'arrête enfin et le passager en descend. La négociation commence. L'homme sort le téléphone de son étui et le présente à la supposée acheteuse et à son ami. La victime confirme alors immédiatement qu'il s'agit bien du sien. Le "vendeur" est interpellé, ainsi que le conducteur de la 207 resté en retrait pour surveiller les alentours.

Poursuivis pour recel de vol

Les deux suspects ont été ramenés à l'hôtel de police pour s'expliquer sur la provenance du téléphone. Le vendeur est âgé de 31 ans demeure en fait à Petit-Couronne, le conducteur du véhicule, âgé de 29 ans, est originaire de Rouen. A l'issue de leur garde à vue, le premier devrait faire l'objet d'une procédure pour recel de vol, le second pour complicité de recel de vol.

La victime a quant à elle récupéré son bien.








Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com