Publicité.



Rouen : des habitants du quartier Pasteur partent en guerre contre les casseurs de rétroviseurs !


Publié le Mercredi 21 Mai 2014 à 22:15 l Actualisé le 21/05 - 22:41


Les habitants du quartier Pasteur, à deux pas de la préfecture de Seine-Maritime, ne veulent plus être victimes de ce vandalisme gratuit (Photo d'illustration)
Les habitants du quartier Pasteur, à deux pas de la préfecture de Seine-Maritime, ne veulent plus être victimes de ce vandalisme gratuit (Photo d'illustration)
Vent de colère dans le quartier Pasteur à Rouen. Un collectif d'habitants, victimes (ou non) de dégradations sur leurs véhicules, ont mis en ligne ce mercredi 21 mai, sur le site mesopinions.com, une pétition à l'attention du maire de Rouen, Yvon Robert, de son adjoint à la Tranquillité publique (sécurité) Jean-Louis Gervaise et de Florence Herouin-Leautey, adjointe en charge du quartier Pasteur.

« Le quartier Pasteur (...) et plus particulièrement les rues Duguay Trouin, le Nostre, Georges d’Amboise, de Lecat, et de Buffon, sont depuis trop longtemps la cible d’un vandalisme exercé sur nos véhicules et leurs rétroviseurs ! C’est assez ! », tempêtent les auteurs de la pétition qui habitent à deux pas de la préfecture de Seine-Maritime.


Le fait d'individus ivres

« Ces actes gratuits et intolérables pratiqués par une minorité bafouent nos droits à la sécurité et la tranquillité du quartier, pourtant sans histoires, et remettent en cause l’intégrité de nos véhicules, indispensables pour aller au travail ».
 
Le collectif Pasteur rappellent que « les dommages subis occasionnent un préjudice pécuniaire non négligeable (les rétroviseurs n’étant pas toujours pris en charge par les assurances, et jamais au tiers), et moral, car ils ont déjà été pratiqués plusieurs fois sur les mêmes véhicules »
 
Selon ces habitants, quelque peu peu excédés, les témoignages recueillis auprès du voisinage et des forces de l’ordre concordent sur ce point : « ces actes sont le fait de groupes d’individus ivres, qui déambulent le plus souvent dans notre quartier aux heures tardives de fermeture des bars ».
 
« Bien que la police soit alertée de ce phénomène, la situation n’a toujours pas évolué ».

Porter plainte systématiquement

« Il est temps de faire entendre nos voix et d’inviter les pouvoirs publics à agir de manière significative », estiment les auteurs de la pétition. « Louer une place de garage privé à un prix exorbitant n’est pas une solution, et fait d'ailleurs de ceux qui n’en ont pas les moyens les victimes également d’une injustice sociale. »
 
Le collectif Pasteur encourage les victimes de dégradations à porter plainte systématiquement auprès des services de police, en n'hésitant pas à fournir des photos des dégâts, voire en amenant directement le véhicule endommagé au poste de police. « Cette démarche permet d’étayer l’ampleur du phénomène auprès des autorités ».
 
« Alertons la police, dès que nous sommes témoins de tels actes, afin que les auteurs puissent être interpellés sur le fait », insistent les pétitionnaires qui en appellent à la solidarité de quartier.

Ce mercredi 21 mai à 22 heures, la pétition n'avait recueilli aucune signature.

PLUS D'INFO  Retrouvez la pétition sur le site mesopinions.com





EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE