Seine-Maritime.

Rouen : des batteries et radiateurs découverts dans la voiture des cambrioleurs d'une casse automobile


infoNormandie / Dimanche 23 Juillet à 18:22

15 batteries ont, entre autres matériels, été retrouvées dans la Laguna des voleurs (illustration)
15 batteries ont, entre autres matériels, été retrouvées dans la Laguna des voleurs (illustration)
Quatre individus étaient toujours en garde à vue ce dimanche à l'hôtel de police de Rouen. Ils sont soupçonnés d'avoir dérobé des batteries et des radiateurs dans une casse automobile de l'agglomération rouennaise.

L'enquête démarre hier samedi. Dans la soirée, la police est informée par le responsable d'une casse automobile que son établissement implanté à Rouen a été cambriolé la nuit précédente. Il a constaté le vol de batteries et de pièces automobiles.

Filmés par la vidéosurveillance

Par chance, la casse est équipée d'un système de vidéosurveillance. Le visionnage des enregistrements de la nuit permet ainsi de déterminer la présence de trois hommes arrivés à bord d'une Renault Laguna, dont la plaque d'immatriculation est parfaitement lisible. Le propriétaire du véhicule suspect est rapidement identifié tandis que le signalement de la Laguna est diffusé à toutes les patrouilles.

Hier samedi, en début de nuit, la voiture est repérée sur une place de stationnement par la brigade anticriminalité. Les policiers en civil décident de monter une "planque" à proximité. A 23h25, la chance leur sourit : quatre individus s'approchent de la Laguna et sont interpellés au moment où ils s'apprêtent à monter à bord.

Dans le véhicule, les policiers découvrent 15 batteries, 8 radiateurs et un bidon de carburant. Le casseur reconnaît son matériel. Il précise aux enquêteurs avoir déjà été victime de vols ces derniers mois.

Toujours en garde à vue ce soir

Les quatre suspects âgés de 19, 25, 36 et 37 ans et originaires de Rouen pour trois d'entre eux et du Rhône pour le quatrième sont placés en garde à vue pour vol en réunion. Lors de leur audition, ils reconnaissent plus ou moins les faits. Les perquisitions effectuées à leur domicile respectif ne permettent pas de retrouver d'objets volés.

Ils étaient toujours entendus par les enquêteurs ce dimanche soir.









Publicité.



PUBLICITE







S'abonner à notre Newsletter



PUBLICITE








Suivez-nous sur Facebook