Rouen : course-poursuite sur la voie Téor et dans le CHU. Intercepté, le conducteur ivre se rebelle


Lundi 24 Août 2015 à 15:25 l Actualisé Lundi 24 Août 2015 - 19:18



Illustration.
Illustration.
Un Renault Espace qui circulait sur les voies Téor rue Alsace-Lorraine à Rouen, a été interceptée par un équipage de police dans la nuit de samedi à dimanche.

Il est un peu plus de 3 heures du matin. Une patrouille de police-secours remarque ce véhicule qui avance lentement les feux anti-brouillard allumés. A la vue des policiers, le conducteur accélère brusquement.

Il s'oppose à son interpellation et se rebelle

Les forces de l'ordre font demi-tour, actionne le gyrophare et l'avertisseur sonore et se lancent dernière le chauffard. Une course poursuite s'engage jusque dans l'enceinte du centre hospitalier universitaire, via la voie Téor.

La voiture du fuyard percute cependant une barrière d'accès, ce qui ne l'empêche pas de continuer sa route en direction du boulevard Gambetta qu'il prend à contresens. Il s'arrête finalement quelques centaines de mètres plus loin, dans le rond-point de la route de Darnétal. La vitre avant gauche de sa voiture est brisée. L'homme refuse de descendre, il se débat. Les policiers doivent employer la force pour le neutraliser et lui passer les menottes.

Plus de 2 g d'alcool dans le sang

Lors de l'intervention, un fonctionnaire se fait une entorse à un poignet. Le conducteur récalcitrant est finalement interpellé. Il s'agit d'un homme de 48 ans qui demeure à Aubevoye, près de Gaillon (Eure). Il est placé d'abord place en dégrisement (il a été dépisté avec un taux de 2,04 g d'alcool dans le sang), puis en garde à vue pour refus d'obtempérer, dégradation de biens publics, rébellion et conduite sous l'empire d'un état alcoolique.

Ses deux passagers, âgés de 30 ans et domiciliés à Gaillon, ont été laissés libres.








Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com