Rouen : Il conduisait sa voiture avec un pneu en moins et 3,18 grammes d'alcool dans le sang


Lundi 5 Janvier 2015 à 17:21 l Actualisé Mardi 6 Janvier 2015 - 00:54



Le conducteur a été contrôlé avec un taux de 3,18 grammes (Photo d'illustration d'un éthylotest)
Le conducteur a été contrôlé avec un taux de 3,18 grammes (Photo d'illustration d'un éthylotest)
Un automobiliste a terminé la nuit de dimanche à lundi en cellule de dégrisement à l'hôtel de police de Rouen.

Vers 23 heures, il a été interpellé par un équipage de police-secours qui avait suivi sa 307 Peugeot à la trace. Les policiers qui effectuaient une surveillance boulevard des Belges remarquaient des débris de voiture sur la chaussée à hauteur de la rue de Crosne.

Poursuivant leur patrouille,  ils remarquaient aussi des traces d'accident sur un ilot central puis découvraient un peu plus loin un pneu à moitié déchiqueté u milieu de la chaussée. Arrivés rue Saint-Gervais, l'attention des gardiens de la paix était enfin attirée par une voiture arrêtée au milieu de la route feux de détresse allumés. A côté, accoudé au toit, un homme, vêtu d'un gilet jaune, semblait s'agiter. 

Propos incohérents

Aux policiers, ce dernier, âgé de 51 ans et demeurant à Déville-lès-Rouen, déclare être le conducteur de la 307 dont la porte avant gauche est enfoncée. Il explique avoir crevé mais se dit incapable d'expliquer ce qui s'est passé. L'homme tibube et tient des propos incohérents : soumis à un dépistage d'alcoolémie, l'éthylotest révèle un taux de 3,18 grammes par litre de sang. 

Le quinquagénaire a été placé en dégrisement avant de pouvoir être auditionné dans la matinée de ce lundi. Il a fait l'objet d'une procédure pour défaut de maîtrise et conduite sous l'empire d'un état alcoolique. Il s'est vu d'ores et déjà notifier une rétention administrative de son permis et le retrait de six points. 








Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com