Publicité.



Rodéos, vitesse, nuisances... Les adeptes du tout-terrain sanctionnés en forêt de La Londe et du Rouvray


Publié le Lundi 14 Avril 2014 à 12:00 l Actualisé le 14/04 - 12:47


Régulièrement, dès l'arrivée des beaux jours, des opérations de police sont menées pour lutter contre les rodéos sur les routes forestières ouvertes au public (Photo d'illustration)
Régulièrement, dès l'arrivée des beaux jours, des opérations de police sont menées pour lutter contre les rodéos sur les routes forestières ouvertes au public (Photo d'illustration)
SEINE-MARITIME. La météo était pour le moins clémente ce week-end en Normandie. L'occasion pour les passionnés de sport tout terrain de décrasser leurs machines, moto ou quad. Mais voilà, pas dans n'importe quelles conditions. Certains d'entre eux, adeptes de vitesse et de rodéos, l'ont appris à leurs dépens.

Dimanche, en effet, sur réquisition du procureur de la République, une vaste opération de police a été organisée dans la forêt de La Londe-Rouvray, qui s'étend sur une douzaine de communes de l'agglomération rouennaise. Elle a mobilisé, de 13 h 30 à 18 h, une trentaine d'hommes : six de la brigade anti-criminalité, quatre motards de la police, deux maîtres-chiens, cinq agents de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage, quatre agents de l'Office national des forêts et des fonctionnaires des polices municipales de Grand-Couronne et de Saint-Etienne-du-Rouvray.

Refus d'obtempérer

Le bilan a été plutôt satisfaisant, puisque l'opération a permis de verbaliser une quinzaine de pilotes de deux roues motorisés et de quads. La plupart des infractions relevées concernent des interdictions de circulation sur des voies ouverte à la circulation publique avec des engins non homologués.

Les policiers ont constaté également des défauts de plaques d'identification, des défauts de déclaration de véhicule et une conduite sans casque. Un pilote de moto a fait quant à lui l'objet d'une procédure pour refus d'obtempérer. Il a été auditionné par la Brigade des accidents et délits routiers (Badr). Une moto a par ailleurs été mise en fourrière.

Le procureur de la République adjoint, Jean-Claude Bellot, ainsi que le directeur de cabinet du préfet de Seine-Maritime, Jean-Marc Magda, sont venus sur le terrain rendre visite aux policiers dans l'après-midi.





EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos




Plus d'infos en cliquant sur l'image







PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE