Publicité.



Rénovation urbaine : Nétreville à Evreux et Germe-de-Ville à Val-de-Reuil retenus parmi 200 quartiers


Publié le Mardi 16 Décembre 2014 à 13:38 l Actualisé le 17/12 - 16:08


Cinq quartiers ont été retenus en Haute-Normandie dans le cadre du nouveau programme national de renouvellement urbain pour les dix ans à venir.

Dans l'Eure, il s'agit du quartier de Nétreville à Evreux et du Germe-de-Ville à Val-de-Reuil. Ils vont pouvoir bénéficier, à ce titre, de "financements exceptionnels", souligne le préfet de l'Eure, André Bidal.

En Seine-Maritime, les lauréats sont le quartier des Hauts de Rouen, à Rouen, le quartier de Nobel-Bozel, à Petit-Quevilly et le quartier Les Fleurs/Les Feugrais, à Cléon.

Le Conseil d’administration de l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU) a adopté à l’unanimité, hier lundi 15 décembre, la liste des 200 quartiers en difficulté sociale qui bénéficieront du nouveau Programme national de renouvellement urbain (NPNRU) pour la période 2014-2024.

La Loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine, votée en février 2014, pose le cadre et fixe les objectifs du nouveau programme représentant un investissement de 5 milliards d’euros de l’ANRU.

Marc-Antoine Jamet, maire de Val-de-Reuil : "il est des tournants qu'une ville doit savoir prendre..."

Le quartier Germe de Ville, à Val de Reuil, va pouvoir bénéficier d'une manne financière importante dans le cadre de la rénovation urbaine
Le quartier Germe de Ville, à Val de Reuil, va pouvoir bénéficier d'une manne financière importante dans le cadre de la rénovation urbaine
Le choix de Val-de-Reuil, dans l'Eure, réjouit naturellement son maire Marc-Antoine Jamet. "Jamais deux sans trois : Val-de-Reuil parmi les 200 quartiers prioritaires du nouveau programme national de renouvellement urbain !", note l'élu rolivalois dans un long billet publié ce matin sur son blog et qui reprend la genèse  d'un dossier que certains (ses détracteurs politiques ?) vouaient, selon lui, à l'échec. 

"Il est des tournants qu’une Ville doit savoir prendre, qu’elle ne peut pas manquer qu’elle n’a pas le droit de rater. Par trois fois en quinze ans seulement, le destin, la place, l’avenir de Val-de-Reuil, se seront joués autour du dossier de son renouvellement urbain".

Des projets plein la tête

La plus jeune ville nouvelle de France, comme aime à le rappeler Marc-Antoine Jamet, va donc bénéficier d'une manne financière conséquente. 
"Que ferons-nous de cette chance ? Comment utiliserons-nous cet argent ? Vers la croissance, vers l’emploi, vers le développement, vers la modernité. Les immeubles du Mail pourront être refaits. Le prolongement de la dalle jusqu’à la Gare sera permis. La maison des services publics sera  réalisée. « L’îlot 14 » sera enfin investi par des commerces".
"Aujourd’hui Val-de-Reuil a gagné le droit d’envisager son existence avec optimisme pour les six prochaines années. A titre personnel, j’ai l’impression, en ayant réussi à qualifier ma Ville trois fois dans un processus difficile, d’avoir rempli précisément ma tâche, mérité la confiance que les Rolivalois ne m’ont jamais refusée, atteint l’objectif que je m’étais fixé : tout faire pour le bien de ma Ville et de ses habitants. J’en suis très fier. J’ai tenu mes promesses. J’ai rempli mon contrat".



Mots-clés : Eure


EN DIRECT | FAITS DIVERS | L'Info en bref | INFO-ROUTE | YVELINES | FAITS DIVERS 78 | ACTUALITÉS | SOCIÉTÉ | JUSTICE | LOISIRS | ATTENTATS DE PARIS | Télévision | Elections Municipales 2014 | Horoscope | Disparition inquiétante d'Emmanuel Merle | DIAPORAMA | ANNONCES | Elections régionales 2015 | Vos photos








PUBLICITE







Clin d'oeil sur l'actualité








Suivez-nous sur Facebook



PUBLICITE