Renault-Cléon : l'ouvrier découvert pendu lundi matin a laissé une lettre accusatrice


Mardi 23 Avril 2013 à 19:30 l Actualisé Mercredi 24 Avril 2013 - 09:05



Un ouvrier mécanicien de l'unité "carter" de l'usine Renault à Cléon (Seine-Maritime) a été retrouvé pendu dans un atelier de l'établissement ce lundi 22 avril vers 6 heures. Ce sont ses collègues de travail qui ont fait la macabre découverte.

Agé de 35 ans, le salarié, père de deux enfants, travaillait en équipe de nuit. Selon nos informations, il avait participé, bien que non syndiqué, aux actions contre le projet d'accord de compétitivité. Il craignait aussi de revenir en équipe de jour avec une perte de salaire.

Carlos Ghosn en accusation

Le salarié aurait laissé deux lettres expliquant les motifs de son funeste geste."Une pour sa famille et l'autre à l'attention de la direction, dans laquelle il dénonce les pressions", affirme Pascal Le Manach, délégué CGT de l'entreprise, dans des déclarations à l'AFP.

L'ouvrier mécanicien mettrait en cause, selon lui, la patron de Renault Carlos Ghosn. Il aurait écrit notamment : "merci Renault. Merci pour ces années de pression, de chantage au travail de nuit (...) La peur, l'incertitude de l'avenir sont de bonne guerre, paraît-il? Tu expliqueras ça à mes filles, Carlos"

Deux enquêtes sont ouvertes

Une substitute du procureur de la République de Rouen s'est rendue sur place lundi matin, tandis qu'une enquête a été ouverte par les services de police afin de déterminer les causes exactes de la mort.

Une enquête interne a par ailleurs été ouverte à la demande de l'inspection du travail et du comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) de l'usine.

L'usine Renault de Cléon est spécialisée dans l'assemblage de moteurs et de boites de vitesse pour les usines du groupe. Elle emploie quelque 4.000 salariés.







Réagissez à cet article

1.Posté par Solidaire27 le 24/04/2013 10:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un salarié de moins dans les effectifs de Renault : les actionnaires seront contents et Carlos Ghosn aura bien mérité sa prime de fin d'année !

C'est tout le cynisme de ce système capitaliste qui méprise l'Homme et sacralise le bien privé et le bénéfice.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com