SEINE-MARITIME. Le phénomène n'est pas nouveau mais il se vérifie cette année encore. Les vols à l'étalage redoublent d'intensité à l'approche des fêtes de fin d'année. Les commerçants sont invités à ne pas hésiter à alerter les services de police.

Recrudescence des vols à l'étalage avant les fêtes : une mère et ses filles en garde à vue à Rouen


Vendredi 11 Décembre 2015 à 11:46 l Actualisé Samedi 12 Décembre 2015 - 17:45



La vidéo surveillance dans les magasins est une des meusres les plus efficaces pour lutter contre les vols à l'étalage (Photo d'illustration@DR)
La vidéo surveillance dans les magasins est une des meusres les plus efficaces pour lutter contre les vols à l'étalage (Photo d'illustration@DR)
Ces derniers jours, les policiers rouennais ont été amenés à interpeller cinq personnes, soupçonnées d'avoir volé dans des magasins de l'agglomération de Rouen.

Parmi elles, une mère et ses deux filles. Elles ont été démasquées grâce à la vidéo-surveillance du magasin Darty, implanté sur la rive droite. Ce jour là, le 25 novembre, on voit trois femmes s'emparer discrètement d'un blinder de cuisine et de deux disques durs externes. La mère fait le guet, les deux filles remplissent leurs sacs et parviennent à franchir la caisse sans attirer l'attention.

Toutefois, en visionnant les images après coup, le responsable du magasin a mémorisé les visages des voleuses présumées. Et le 2 décembre, il aperçoit deux d'entre elles dans une boutique de la rue du Gros Horloge, en centre-ville de Rouen. Il prévient la police qui arrive rapidement et contrôle les deux suspectes à la sortie du magasin. En inspectant leur sac à provisions, les policiers constatent que ce dernier est équipé d'une paroi en aluminium. Un dispositif que connaissent bien les voleurs à l'étalage : il consiste à "neutraliser" le système d'alarme des portiques de sécurité.

Les deux femmes ont été conduites à l'hôtel de police. La troisième a été interpellée un peu plus tard. Des perquisitions effectuées à leur domicile respectif ont permis de retrouver une partie des objets volés chez Darty et des vêtements dérobés dans sept autres magasins de l'agglomération.

La mère, âgée de 60 ans, et ses filles de 33 et 37 ans devront répondre de ces faits prochainement devant le tribunal correctionnel de Rouen.

Pour les policiers de la brigade financière, les investigations se poursuivent.

Parfums, jeux vidéo, GPS et même des chocolats...

Trois autres femmes ont été interpellées pour des faits similaires. La première, âgée de 56 ans, a été interceptée ce jeudi midi par un agent de surveillance à sa sortie de la parfumerie Sophora, dans le centre ville de Rouen. Elle avait subtilisé deux flacons de parfum d'une valeur de 150€ pièce et une crème de 300€. La quinquagénraire qui demeure à Darnétal a auditionnée puis remise en liberté.

Un peu plus tard, à 14h50, les policiers ont été alertés par le service de sécurité de l'hypermarché Carrefour, à Mont-Saint-Aignan, que ses vigiles retenaient une femme de 22 ans, soupçonnée d'un vol. Elle était en possession dans son sac, équipé d'une paroi en aluminium, trois jeux vidéo et un GPS Tom-Tom, le tout représentant un préjudice de 420€. Elle a été placée en garde à vue.

Enfin, vers 21 heures, une adolescente de 16 ans a été surprise en train de passer les caisses de l'hypermarché du centre commercial Saint-Sever, à Rouen, avec des chocolats et un fer à friser d'une valeur totale de 147€.

Les services de police de Rouen indiquent avoir attiré l'attention des commerçants sur la nécessité de déposer plainte lorsqu'ils constatent un vol à l'étalage.








Clin d'oeil sur l'actualité













Suivez-nous sur Facebook






PUBLICITE





Publicité

 
cookieassistant.com